Non, Facebook n'oblige pas tous ses dirigeants à utiliser un smartphone Android

Non, Facebook n'oblige pas tous ses dirigeants à utiliser un smartphone Android

L'article du New York Times qui traite des relations entre les membres de la direction du réseau social au cours des crises qu'il a subi et de la façon dont il a réussi a réglé ses problèmes, n'arrange décidément pas les choses.

Piqué au vif par une remarque du patron d'Apple, Mark Zuckerberg a forcé ses équipes à utiliser des smartphones Android et à abandonner leurs iPhones. Selon le New York Times, Zuckerberg aurait demandé aux dirigeants de Facebook de n'utiliser que des téléphones Android, le système d'exploitation de Google comptant plus d'utilisateurs que l'iOS d'Apple.

Incontournable et connu de tous Facebook est le plus grand réseau social existant, fort de ses deux milliards d'utilisateurs et d'un nombre.

La George Soros Open Society Foundation n'a pas été convaincue et a publié une lettre ouverte au ton cinglant, dans laquelle elle réclame que Facebook lance une enquête indépendante pour faire toute la lumière sur cette affaire.


Lors de cet interview, il a été demandé au PDG d'Apple ce qu'il aurait fait à la place de Mark Zuckerberg.

Le géant de l'internet n'en a pas moins "rompu son contrat" avec cette société de relations publiques, proche du parti républicain.

La réponse de Facebook au NYT: " Tim Cook a constamment critiqué notre modèle d'entreprise et Mark a également indiqué qu'il n'était pas d'accord. D'ailleurs, il explique aussi que ses clients ne sont pas un produit, d'où cette décision. Il sert surtout d'épouvantail aux antisémites de tout poil.

"Facebook devrait lancer une enquête indépendante sur ce qui s'est passé et publier un rapport complet révélant les techniques utilisées dans leurs efforts pour dénigrer les militants et George Soros", écrit M. Gaspard, estimant "qu'un réseau social de premier ordre n'a pas seulement hébergé des campagnes de désinformation, il en a aussi orchestré et les a promues".

Articles Liés