Rihanna interdit Trump d'utiliser ses musiques lors de ses meetings !

Rihanna interdit Trump d'utiliser ses musiques lors de ses meetings !

Enlisé dans un conflit ouvert depuis son élection avec une partie des médias et des stars américaines, le 45ème président des Etats-Unis avait reçu un courrier un peu particulier la semaine dernière.

La liste s'agrandit. Après Rihanna, Pharell Williams, Neil Young ou encore Steven Tyler, c'est maintenant au tour d'Axl Rose des Guns N' Roses d'interdire à Trump d'utiliser les musiques de son groupe durant les meetings politiques du Président.

Quelques heures après la fusillade faisant 11 morts dans une synagogue, à Pittsburgh, Donald Trump s'est rendu à un meeting.

En découvrant le tweet, Rihanna a réagi.


La pop star a été alertée via Twitter que le président américain avait utilisé sa célèbre chanson sortie en 2007 "Don't Stop The Music " lors d'un événement organisé dimanche à Chattanooga, dans le Tennessee.

Tout commence ce lundi 5 novembre, quand le journaliste politique du Washington Post s'attelle à décrire sur Twitter la scène improbable à laquelle il assiste, interloqué: "Les meetings de Trump ne ressemblent à rien d'autre en politique". En ce moment, Don't Stop the Music de Rihanna passe à fond à Chattanooga pendant que des assistants jettent des tee-shirts Trump à la foule. "Tout le monde adore ça", a-t-il tweeté. Ni moi ni mon équipe ne serions de près ou de loin à un de ces meetings tragiques. "Merci pour le heads up philip [sic]!"

Rihanna, récemment nommée ambassadrice de la Barbade, n'est pas la première artiste à critiquer l'utilisation d'un de ses titres pendant un meeting de Donald Trump. Le choix musical était inapproprié et l'artiste ne souhaitait pas voir sa musique associée à Trump. On attend désormais la réponse de Trump, jamais avare d'un tacle envers une célébrité...

Articles Liés