Le parquet conclut à une mort accidentelle pour Louis Fajfrowski — Stade Aurillacois

Le parquet conclut à une mort accidentelle pour Louis Fajfrowski — Stade Aurillacois

Le parquet d'Aurillac a conclu ce jeudi matin que le décès de Louis Fajfrowski était officiellement d'origine accidentelle. Ce traumatisme a été "responsable d'une commotion cardiaque avec accélération du rythme qui a entraîné son décès" selon le procureur de la République d'Aurillac cité par le quotidien La Montagne. Le procureur d'Aurillac, Olivier Clemençon, a insisté auprès de l'AFP pour souligner qu'il n'y avait pas de faute imputable à qui que ce soit.

Selon lui, le joueur de 21 ans a subi "un traumatisme thoracique précordial, responsable d'une commotion cardiaque létale sur un coeur pathologique".


L'autopsie a parlé: France Télévisions révèle que les conclusions de l'autopsie pratiquée sur l'Aurillacois Louis Fajfrowski, décédé cet été lors d'un match amical, indiquent que le jeune joueur est bel et bien décédé des suites du choc reçu lors d'un plaquage. Il avait fait ses classes de rugbyman dans l'Hérault, passant notamment par Béziers et le Montpellier HR. Le jeune centre était ensuite parti à Aurillac. La conclusion rendue par le parquet d'Aurillac, et dévoilée ce jeudi midi par nos confrères de La Montagne, intervient à la suite de l'autopsie réalisée sur le joueur décédé le 10 août dernier, durant un match amical disputé contre Rodez, au stade Jean-Alric. Après avoir été victime d'un plaquage. Sonné, il avait pu se relever avec l'aide des soigneurs avant de se rendre aux vestiaires par ses propres moyens, accompagné d'un médecin.

Articles Liés