International : Chantage à la sextape : Mauvaise nouvelle pour Benzema

International : Chantage à la sextape : Mauvaise nouvelle pour Benzema

Le rôle d'un policier au coeur de l'enquête.

Enfin, les maîtres-chanteurs présumés ont approché Valbuena grâce à Benzema en le contactant par le biais de son ami d'enfance Karim Zenati, lui aussi mis en examen.

La chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Paris a tranché ce jeudi en faveur de la validité de l'enquête. "La procédure se poursuit, et je m'en réjouis pour M. Valbuena qui souhaite que la vérité judiciaire soit faite publiquement dans ce dossier ", a salué l'avocat de Mathieu Valbuena, Me Paul-Albert Iweins. La vidéo était détenue par les cerveaux présumés du chantage, Axel Angot et Mustapha Zouaoui, deux hommes gravitant dans le milieu du football professionnel. "L'avocat de Karim Benzema a ainsi annoncé depuis le tribunal où il était présent ce jeudi qu'il allait se pourvoir en cassation". Les trois hommes sont eux aussi mis en examen.

Pour son confrère Samim Bolaky, avocat de Younes Houass, "on reste dans le même entêtement judiciaire". Dans ce genre d'affaires de chantage, "le plus souvent, c'est un policier qui se substitue" pour négocier, selon lui. "Si on devait considérer que les entretiens téléphoniques entre Houass et le policier sortent de la procédure, ça ne concerne en rien Benzema" et ne remet donc pas en question le volet de l'affaire impliquant ce dernier, selon lui.


Si Benzema n'a jamais été en contact direct avec "Lukas", son avocat avait invoqué à l'audience en octobre la théorie des "dominos": "Si vous enlevez le début d'une enquête, si ses actes initiaux sont entachés d'irrégularités, eh bien l'ensemble doit tomber".

Cette affaire, dans laquelle six personnes sont mises en examen, a coûté sa carrière internationale à Karim Benzema, plus jamais rappelé en Bleu depuis novembre 2015, tout comme Mathieu Valbuena, ancien joueur de l'OM et de l'Olympique lyonnais et qui évolue aujourd'hui en Turquie, à Fenerbahçe.

Dans "cette affaire, qui a eu un retentissement médiatique considérable, qui a donné lieu à des polémiques, (...) à la limite on ne sait plus trop qui est le coupable, qui est la victime", a souligné Me Iweins lundi. Son client, Mathieu Valbuena, a-t-il ajouté, attend désormais "que la justice passe (.) et que ça s'arrête".

Son client a par ailleurs porté plainte contre X et contre l'enquêteur infiltré pour "faux et usage de faux". Une plainte parvenue mardi au parquet de Nanterre.

Articles Liés