Spectacle de haut vol pour un départ canon — Route du Rhum

Spectacle de haut vol pour un départ canon — Route du Rhum

Sur les 123 skippers partis ce dimanche à 14h, 43 bateaux sont hors course pour le moment, soit en escale technique, soit à l'abri ou ont abandonnés. D'autres se sont déroutés vers Brest pour réparer comme Jean Galfione (Serenis Consulting) ou vers Roscoff, comme Louis Burton (Bureau Vallée). Les ports de Roscoff, Brest, Lorient, Douarnenez, Camaret et La Rochelle se tiennent prêts à accueillir les concurrents qui préféreront s'abriter pour tenter d'échapper à une violente tempête annoncée aujourd'hui, dans le golfe de Gascogne, avec déjà des conditions très musclées qui étaient prévues dans la nuit d'hier. Josse et Coville se sont déroutés d'ailleurs lundi vers La Corogne, à bord de leur maxi-trimarans sérieusement endommagés.

"Sébastien (Josse) a perdu un bout de 8 m d'étrave", a expliqué à l'AFP le directeur général de l'équipe, Cyril Dardashti. " On ne peut pas faire un pansement et repartir".

Sain et sauf, Sébastien Josse cherche actuellement avec son équipe à terre et sa cellule de routage météo une solution pour rallier au plus vite la terre ferme.


Selon le site de la course, Le Cléac'h, à la barre d'un tout nouveau bateau, de la classe Ultim (maxi-trimaran de 32 m de long pour 23 m de large maximum), capable de +voler+, a repris la mer à 19h50 (18h50 GMT) pour faire route vers la pointe de la Bretagne. Honnêtement, nous ne pensons pas qu'il y ait eu de choc avec un objet flottant. Il était alors en 2e position, derrière Gabart.

La première nuit de la onzième Route du Rhum a fait des dégâts.

La nuit prochaine s'annonce cependant pire, avec de gros creux et des déferlantes prévues ce matin. Si les trois Ultim encore en course avec Francis Joyon (Idec Sport) - pourraient plutôt bien s'en sortir, il n'en sera pas de même pour les plus petits bateaux. Comment expliquer le succès de cette course?

Articles Liés