Décès à Abidjan de l'homme politique ivoirien Aboudramane Sangaré

 Décès à Abidjan de l'homme politique ivoirien Aboudramane Sangaré

Le Rassemblement des Républicains (RDR) a diffusé un communiqué suite au décès d' Aboudramane Sangaré, le président intérimaire du FPI.

Abidjan, Côte d'Ivoire (ADV) - Aboudramane Sangaré, l'un des co-fondateurs du Front populaire ivoirien (FPI) est décédé samedi au petit matin, dans un hôpital de la capitale économique ivoirienne, a appris l'agence de presse African Daily Voice (ADV). Une invitation qui n'avait pas été du goût de Sangaré Aboudramane.

Aboudramane Sangaré fut Secrétaire national du Fpi chargé des relations extérieures de 1990 à 96.

Moins de deux semaines après la disparition de Marcel Gossio, ex-directeur général du port autonome d'Abidjan et pilier du pouvoir de Laurent Gbagbo, décédé d'un arrêt cardiaque le 21 octobre, le Front populaire ivoirien (FPI) est une nouvelle fois en deuil.

Fidèle camarade de Laurent Gbagbo, Sangaré était surnommé le gardien du temple.


De son côté, Affi résiste et ne renonce à rien.

La faction du FPI qu'il dirigeait avait élu Laurent Gbagbo à la tête du parti, en août dernier.

Le Président Laurent Gbagbo appelle les militants du FPI et l'ensemble du peuple ivoirien à une mobilisation exemplaire pour un hommage mérité à ce digne fils de la Côte d'Ivoire.

La mort de cet homme de conviction et aussi adversaire plus que redoutable des différents régimes auxquels s'est retrouvé opposé le FPI, sa formation politique, n'a pas semblé susciter d'émotion particulière chez ses derniers adversaires, les Républicains, qui se comportent dans leur publication comme si la réaction qu'ils donnent leur avait été extorquée.

Articles Liés