Facebook : les messages privés de 81.000 utilisateurs en vente sur Internet

Facebook : les messages privés de 81.000 utilisateurs en vente sur Internet

D'après les premiers résultats de l'enquête, cette mise en vente d'informations personnelles est à distinguer de deux incidents d'ampleur survenus chez Facebook, dont l'affaire Cambridge Analytica et un piratage.


Vivement que 2018 se termine pour Facebook. Le service russe de la BBC révèle que des messages privés d'au moins 81 000 comptes du réseau social ont été mis en vente en ligne par des hackers. Auparavant, sur le forum Blackhatworld, un inconnu sous le pseudonyme de FBSaler avait publié un message indiquant qu'il vendait des données personnelles et que sa base de données comportait 120 millions de comptes avec possibilité de choix par pays. Le reste des victimes seraient éparpillées entre le Royaume-Uni, les États-Unis mais aussi le Brésil. Facebook assure ne pas être en cause dans la fuite de ces données. L'un des sites proposant ces informations a une adresse IP basée à Saint-Pétersbourg. Il est cependant possible que ces données, laissées publiques par certains utilisateurs, aient été récupérées ainsi, et donc sans piratage supplémentaire. Selon le réseau social, les données sensibles auraient été collectées au mois de septembre grâce à l'utilisation malveillante d'extension Web vérolées telles que des assistants personnels de shopping ou des mini-jeux de puzzle comme on en trouve sur des navigateurs type Google Chrome ou Firefox. "Nous avons contacté les créateurs de navigateurs pour s'assurer que les extensions malveillantes connues ne sont plus disponibles sur leur magasin d'extension". "Nous avons également contacté les autorités locales et travaillons avec elles pour supprimer les informations en lignes sur les comptes Facebook concernés", précise-t-il.

Articles Liés