Plus on mange bio, moins on a de risque de cancer

Plus on mange bio, moins on a de risque de cancer

Les volontaires ont été divisés en quatre groupes classés en fonction de leur consommation de produits issus de l'agriculture biologique.

L'alimentation tient une grande place dans notre vie et dans notre santé. Telle est la conclusion d'une étude publiée ce lundi 22 octobre dans la revue médicale Jama Internal Medicine. Pendant sept ans, les chercheurs de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) ont comparé la santé de personnes mangeant au moins 50% de produits issus de l'agriculture bio, par rapport à ceux qui n'en consomment jamais. Résultat: les cancers sont 25% moins nombreux chez les consommateurs de bio. Mieux encore, la baisse du risque est de 34 % pour les cancers du sein chez la femme ménopausée et de 76 % pour les lymphomes (un type de cancer du sang).


"C'est, à ma connaissance, la première fois que l'on met en évidence et à partir d'une enquête prospective (en suivant dans le temps un ensemble d'individus, NDLR), un lien entre alimentation bio et risque de cancer", a réagi l'épidémiologiste américain Philip Landrigan, du Boston College.

Ces résultats doivent encore être confirmés par de nouvelles enquêtes. "Il faudra beaucoup d'études avec des résultats répliqués dans d'autres situations pour aboutir à un consensus scientifique". Car comme l'ont déjà prouvé des études antérieures, les consommateurs d'aliments bio ont en moyenne une alimentation plus saine, fument moins, pratiquent plus régulièrement de l'exercice physique ou encore appartiennent à des catégories sociales plus élevées que la moyenne. Autant d'éléments qui peuvent également influer sur les résultats.

Articles Liés