Deux hommes s'embrassent, leur chauffeur VTC les frappe — Agression homophobe

Deux hommes s'embrassent, leur chauffeur VTC les frappe — Agression homophobe

Des centaines de personnes se sont retrouvées sur la place de la République pour dire non à l'homophobie, comme en témoigne ce Facebook Live, réalisé dimanche après-midi. Les associations estiment que "depuis plusieurs semaines, presque quotidiennement, des agressions lesbophobes, gayphobes, biphobes ou transphobes se succèdent sur l'ensemble du territoire".

Deux hommes qui s'embrassaient dans un VTC dans la nuit de dimanche à lundi ont été frappés par leur chauffeur, des faits qui s'inscrivent dans une récente série d'agressions homophobes à Paris, a-t-on appris vendredi de source policière. Guillaume Mélanie, président d'Urgences Homophobie, a été frappé à la sortie d'un restaurant. "Et lorsque cela leur semble insurmontable, on peut en venir à saisir le procureur de la République, qui ensuite va donner des instructions aux officiers de police, pour peut-être leur réserver un meilleur accueil". Présent à la manifestation, l'œil encore marqué par un coquard, il s'est félicité d'une " libération " de la parole. L'un d'entre eux, Arnaud G., comédien, avait choisi de témoigner et de publier la photo de son visage tuméfié sur les réseaux sociaux. "Avant on se culpabilisait, aujourd'hui on se montre ", a-t-il dit.

"Joël Deumier, président de SOS Homophobie, a réclamé d'urgence une " campagne nationale " de sensibilisation contre les LGBTphobies et que toutes les paroles LGBTphobes, qu'elles viennent " du Pape, de la Manif pour tous ou de Marcel Campion", soient " systématiquement " condamnées par le gouvernement.

Un représentant de l'association Acceptess-T a demandé à la foule de respecter une minute de silence en la mémoire de Vanesa Campos, travailleuse du sexe transgenre tuée l'été dernier au Bois de Boulogne, et de toutes les victimes d'agressions homophobes.


À en croire les chiffres de la préfecture de police, les actes à caractère homophobe sont en baisse sur les neuf premiers mois de l'année par rapport à l'an passé.

L'avocate Caroline Mecary a, quant à elle, tenu à rendre hommage au militant homosexuel Zacharias Kostopoulos, récemment assassiné en Grèce.

Quelques personnalités politiques étaient également présentes lors de ce rassemblement, comme l'élu PCF à la mairie de Paris, Ian Brossat.

Articles Liés