Les vaccins contre la grippe sont disponibles dans les pharmacies privées

Les vaccins contre la grippe sont disponibles dans les pharmacies privées

La grippe tue 13.000 décès lors de la dernière saison grippale et pourtant à peine la moitié des personnes à risque et seulement un quart des professionnels de santé sont vaccinés, constate le ministère de la Santé, qui a lancé une charte pour les y inciter.

Ils sont encore plus nombreux (95 %) à reconnaître que la grippe peut entraîner des complications graves, voire mortelles, chez les personnes fragiles. L'année dernière, moins de la moitié s'est fait vacciner (45,6%), loin des recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), fixées à 75%.

Le communiqué ajoute que le ministère de la Santé a pris les mesures nécessaires pour garantir ce vaccin à travers la pharmacie centrale soulignant que les doses disponibles sont contrôlées et conformes aux normes internationales.

A ce titre, il convient de saluer l'engagement cette année des sept ordres nationaux de professionnels de santé (médecins, sages-femmes, infirmiers, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, masseurs-kinésithérapeutes et pédicures-podologues) qui s'engagent conjointement par la signature d'une charte de promotion de la vaccination des professionnels de santé. "En se faisant vacciner eux-mêmes, non seulement les professionnels de santé montrent l'exemple, mais surtout ils protègent leur patients ". En se rapprochant de la saison hivernale, la campagne est pleinement positionnée pour jouer son rôle d'alerte.


La campagne de vaccination contre la grippe, qui a débuté le 6 octobre 2018 en France métropolitaine et dans les départements de Guadeloupe, Martinique et Guyane, présente plusieurs actualités déjà relayées: les régions où les pharmaciens peuvent vacciner (Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle Aquitaine et Occitanie), ainsi que l'élargissement des groupes de personnes qu'ils peuvent vacciner aux personnes à risque et aux femmes enceintes, même s'il s'agit de la première vaccination grippale. Cette catégorie concerne en effet plus de 12 millions de personnes. Sur les 3.000 cas graves admis en réanimation, 81% faisaient partie de cette population à risque, dont plus des deux-tiers n'étaient pourtant pas vaccinés. De plus, sur les 13.000 morts de la grippe, 85% sont survenues chez des personnes de plus de 75 ans.

"C'est pour moi un enjeu déontologique " a affirmé le ministre de la santé.

" LIRE AUSSI - Rhume ou grippe: comment faire la différence? ".

On estime que la vaccination contre la grippe permet d'éviter 2.000 décès chaque année. Si 63% des personnes à risque étaient vaccinées, on aurait 2.500 morts de moins. En cette rentrée, les vaccins seront pour l'essentiel quadrivalents, avec deux virus A et de deux virus B, en accord avec les recommandations de l'OMS.

Articles Liés