Remaniement : Edouard Philippe reçu à l’Elysée avant un grand chambardement ?

Remaniement : Edouard Philippe reçu à l’Elysée avant un grand chambardement ?

Le Conseil des ministres de mercredi permettra d'établir la nouvelle feuille de route du gouvernement.

L'étendue de ce remaniement est encore incertaine.

Certains ministres donnés partant, comme la ministre de la Culture (Françoise Nyssen) sont également présents dans l'hémicycle.

9h30: Edouard Philippe est arrivé à l'Elysée Édouard Philippe est arrivé mardi matin à l'Élysée, signe qu'un remaniement gouvernemental est imminent.Le Premier ministre devrait remettre la démission de son gouvernement et être chargé par le président Emmanuel Macron de former une nouvelle équipe. Dans la matinée, Édouard Philippe - qui assure l'intérim - s'est entretenu pendant près d'une heure et demie avec Emmanuel Macron à l'Élysée. Mais pour le député LR, "le problème n'est pas tellement le gouvernement, c'est le président lui-même que les Français jugent", ses "postures", son "comportement". Le Premier ministre était de retour à Paris dès ce mardi matin, pour plusieurs heures d'entretien avec le président Emmanuel Macron. Lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, Christian Jacob, le président du groupe LR au Palais-Bourbon, a dénoncé la " mascarade " de la situation actuelle.

S'il s " agit d'un remaniement simple, il ne manque pas de candidats pour reprendre le poste de ministre de l'Intérieur laissé vacant par Gérard Collomb. Quand le président et le Premier ministre ne veulent pas faire fuiter une conversation, ils savent le faire", a confié lundi un ministre à l'AFP: "C'est l'attente.


Ce nouveau gouvernement devrait être mis en place avant le départ d'Emmanuel Macron pour l'Arménie, prévu vendredi, où il est attendu pour participer au Sommet de la Francophonie. Des secrétaires d'État vont être élevés au rang de ministres, des ministres classés "maillons faibles" vont partir, des ministères comme la Cohésion des territoires vont être réorganisés et un ou deux députés vont faire leur entrée dans l'équipe gouvernementale. Les centristes du MoDem pourraient récupérer quelques portefeuilles, comme Marc Fesneau, leur chef de file à l'Assemblée, pressenti pour l'agriculture, la Cohésion des territoires ou les relations avec le Parlement.

Selon des informations de France Info, "le nouveau ministre de l'Intérieur serait une personnalité de la société civile".

12h01: Selon L'Obs, Bruno Julliard, l'ex-adjoint d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris, ne fera pas partie du nouveau gouvernement.

Mais il y a aussi ceux de professionnels experts comme le procureur de Paris François Molins (une figure connue des Français notamment depuis les attentats de 2015), la directrice de la policie judiciaire (PJ) Mireille Ballestrazzi, le maire de Prades (Pyrénées-Orientales) Jean Castex, un haut fonctionnaire qui a servi Nicolas Sarkozy à l'Élysée, et enfin l'ancien patron de la police nationale Frédéric Péchenard, un autre proche de M. Sarkozy.

Faute de démission formelle du gouvernement, s'éloigne aussi la perspective d'une déclaration politique générale d'Edouard Philippe, que la majorité semblait pourtant tenir pour acquise.

Articles Liés