Actualités - Nikki Haley, ambassadrice américaine à l'ONU, démissionne

Actualités - Nikki Haley, ambassadrice américaine à l'ONU, démissionne

"Elle m'a dit il y a environ six mois (.) qu'elle souhaitait prendre une pause", a expliqué le président américain Donald Trump. Selon Axios, Nikki Haley, l'ambassadrice américaine auprès des Nations unies, a présenté sa démission au président américain, qui l'a acceptée.

Donald Trump a précisé que le départ serait effectif "à la fin de l'année" et qu'il dévoilerait le nom d'un successeur "d'ici deux ou trois semaines". Le président américain lui a promis son soutien, assurant qu'elle pouvait revenir au sein de son administration à tout moment: "Vous pouvez choisir", lui a-t-il dit.

Cette ex-gouverneure de Caroline du Sud fait partie des membres les plus populaires de l'administration républicaine. Depuis New York, elle se faisait également l'écho des critiques présidentielles à l'égard de l'ONU, souvent vue comme une bureaucratie lourde et inefficace dans laquelle Washington investit beaucoup trop d'argent mais aussi comme une institution avec d'évidents "biais anti-Israéliens". "Le président Trump et l'ambassadrice Nikki Haley vont se rencontrer dans le Bureau ovale à 10h30 ce matin (14h30 GMT)", a simplement annoncé à la presse la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders.

Aux États-Unis, l'ancienne gouverneure de Caroline du Sud d'origine indienne a une popularité croissante, comme en témoigne la très forte activité sur son compte Twitter, où nombreux sont les admirateurs à vouloir la voir devenir la première présidente femme des États-Unis. Elle est apparue davantage en retrait depuis que le département d'Etat a été confié à Mike Pompeo, un responsable politique très proche de Donald Trump et plus présent sur la scène médiatique que son prédécesseur.


Cette fille d'immigrés indiens n'a pas toujours été du côté de Donald Trump. Ou alors le risque soulevé par une enquête potentielle, réclamée lundi, à la veille de sa démission, par une association de défense de l'éthique sur des cadeaux acceptés l'an dernier par l'ambassadrice?

Lors du récent débat sur l'élection du juge Brett Kavanaugh à la Cour suprême, Nikki Haley avait fait entendre sa voix pour souligner l'importance d'être à l'écoute de ses victimes présumées.

Mais elle a par la suite gagné ses galons dans la galaxie Trump.

Articles Liés