Marine Le Pen a rencontré Matteo Salvini — Rome

Marine Le Pen a rencontré Matteo Salvini — Rome

A Rome, la présidente du Rassemblement national s'affiche avec le ministre de l'Intérieur italien, réputé pour sa politique anti migratoire dure.

"La rencontre entre Marine Le Pen et Matteo Salvini ce lundi matin à Rome, apparaît comme le début de la campagne pour les élections européennes de 2019". Un scrutin où tous deux se montrent confiants de jouer les premiers rôles, en promettant notamment un "moment historique" pour le camp nationaliste en nette progression sur le continent.

Devant un congrès syndical, le tandem Le Pen-Salvini débattra sur "la croissance économique et les perspectives sociales dans une Europe des nations".


Avec leurs alliés, les deux dirigeants d'extrême droite espèrent obtenir suffisamment de voix aux prochaines européennes pour renverser les équilibres au Parlement européen. Sans grand succès. L'union pan-européenne identitaire rêvée par le duo Le Pen-Salvini se heurte à l'impossibilité concrète de concevoir un projet commun cohérent. Allié au Mouvement 5 étoiles (M5S), Matteo Salvini a revendiqué vouloir reprendre à son compte les idéaux sociaux de la gauche.

"Le vrai défi, (c'est) la lutte contre la travail précaire, le chômage (.) les berceaux vides", a-t-il dit. Matteo Salvini a prophétisé une "révolution du bon sens", pointant du doigt les véritables "ennemis de l'Europe" que sont pour lui "ceux retranchés dans le bunker de Bruxelles". Lors de la formation du gouvernement italien, la publication d'un document de travail évoquant un possible retrait de la monnaie unique avait déclenché une tempête de l'autre côté des Alpes. Le rapprochement demeure toutefois embryonnaire, ni Marine Le Pen ni Matteo Salvini ne défendant pour l'heure un candidat commun pour briguer la succession de Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission.

Articles Liés