Le juge Kavanaugh a prêté serment, Donald Trump jubile — Cour suprême

Le juge Kavanaugh a prêté serment, Donald Trump jubile — Cour suprême

Dans son vote final, la haute chambre du Congrès américain l'a décidé par 50 voix pour et 48 contre. Finalement élu, Brett Kavanaugh a d'ailleurs prêté serment le 6 octobre prochain, plaçant de fait les juges progressistes en minorité pour de très nombreuses années.

Elle faisait allusion au fait que pendant un rassemblement électoral, M. Trump avait tourné en dérision les imprécisions relevées dans le témoignage de Christine Blasey Ford, l'accusatrice de Brett Kavanaugh. "Je me tiens devant vous aujourd'hui après une formidable victoire pour notre nation, pour notre peuple et pour notre Constitution", a déclaré le président sous les acclamations de la foule.

Les accusations contre le juge ont accentué les clivages au sein de la société américaine et des milliers de personnes ont protesté contre la confirmation de Brett Kavanaugh à Washington et dans quelques autres villes dont Seattle.

Mme Harrington tenait une pancarte sur laquelle était écrit "Honte" et se trouvait avec sa fille et son mari devant un cordon de police près des marches de la Cour suprême.

Devant le bâtiment de la Cour suprême, à quelques dizaines de mètres du Capitole, des protestataires scandaient "Votez contre eux" tandis qu'une large bannière déployée devant le Capitole disait "Les survivantes votent". Après le scrutin, ils ont frappé de colère à la porte du bâtiment de marbre blanc, obligeant la police à intervenir.

Au Sénat, le vote a été plusieurs fois interrompu par des cris de protestation venus de la galerie du public, avant que les perturbateurs ne soient évacués.


Le Sénat, chargé de donner le feu vert pour les nominations à vie au sein du temple du droit américain, aura voter "oui" sur la candidature du magistrat de 53 ans au terme d'un processus de confirmation chaotique. La républicaine Lisa Murkowski, qui avait annoncé qu'elle voterait non, s'est finalement abstenue. "L'élue, qui remettra son mandat en jeu en 2022, s'est pourtant attiré les foudres du président". Elle ne s'en remettra pas. "Je pense que les gens de l'Alaska ne lui pardonneront jamais ce qu'elle a fait", a déclaré M. Trump.

Le juge Kavanaugh devrait prêter serment dans les jours suivants et rejoindre la plus haute juridiction des Etats-Unis, qui vérifie la constitutionnalité des lois et arbitre les conflits les plus épineux de la société américaine (droit à l'avortement, peine de mort, encadrement des armes à feu, mariage homosexuel, protection de l'environnement.). Donald Trump peut crier victoire.

Avec la nomination de Brett Kavanaugh, un an et demi après celle de Neil Gorsuch, qui n'avait posé aucun problème, la Cour suprême prend une coloration très conservatrice, ce qu'avait promis Donald Trump.

Malgré leurs efforts, Brett Kavanaugh, un brillant magistrat, était en bonne voie pour être confirmé quand une femme l'a accusé mi-septembre d'une tentative de viol remontant à une soirée entre lycéens en 1982.

Cette accusation a fait l'effet d'un coup de tonnerre dans un pays sensibilisé à la question des violences sexuelles depuis le lancement du mouvement #MeToo dans le sillage de la dénonciation du producteur Harvey Weinstein.

Articles Liés