Cavale de Redoine Faïd: trois complices présumés écroués

Cavale de Redoine Faïd: trois complices présumés écroués

Le détenu, désormais incarcéré sous très haute surveillance à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), a averti les magistrats de sa démarche par courrier, dans une lettre transmise à la direction de la prison, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier, confirmant les informations du Figaro. Il entend protester contre la détention de plusieurs de ses proches. Le braqueur Redoine Faïd, arrêté la semaine dernière après trois mois de cavale et incarcéré à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) a commencé, ce lundi à midi, une grève de la faim, selon l'Administration pénitentiaire. Un autre neveu et deux autres complices ont également été interpellés dans l'Oise.

Parmi ces trois nouveaux mis en examen figure une jeune femme, suspectée d'avoir logé le braqueur multirécidiviste, qui s'était évadé de la prison de Réau (Seine-et-Marne) le 1er juillet par hélicoptère avant d'être arrêté le 3 octobre.


Selon le procureur de Paris François Molins, elle avait été vue à plusieurs reprises avant l'interpellation prenant à bord de son véhicule une personne vêtue d'une burqa "dont l'allure laissait supposer qu'il pouvait s'agir d'un homme", en l'occurrence Redoine Faïd. Son frère Rachid a été placé en détention provisoire à Fleury-Mérogis (Essonne) et ses deux neveux, Liazid F.et Ishaac H., à Bois d'Arcy (Yvelines) et Meaux (Seine-et-Marne). Deux d'entre eux sont suspectés d'avoir participé à la logistique du commando armé qui a aidé Redoine Faïd à s'évader une nouvelle fois cet été, après une première fuite en 2013. Le troisième est un autre de ses neveux. Au moment de son évasion, il purgeait une peine, confirmée en appel en avril, de 25 ans de réclusion criminelle pour son rôle d'"organisateur" dans un braquage raté en 2010 qui avait coûté la vie à une policière municipale.

Articles Liés