Rappel de voitures hybrides Toyota: 13.000 véhicules concernés en Belgique

Rappel de voitures hybrides Toyota: 13.000 véhicules concernés en Belgique

A peine un mois après un premier rappel de véhicules hybrides, Toyota vient de rappeler 2,43 millions de voitures supplémentaires. Dans un document remis au ministère des Transports japonais, le constructeur avance trois cas et aucun accident en lien sur l'archipel. L'annonce affecte 1,25 million de clients au Japon, 830.000 en Amérique du Nord, 290.000 en Europe, 3.000 en Chine et 60.000 dans d'autres régions.

Dans un communiqué, Toyota évoque un problème de fonctionnement du système hybride, qui peut entraîner un risque d'accident.

Pour le moment, aucune donnée n'est disponible pour l'étranger et notamment le Maroc où cette gamme a enregistré de bons scores en 2017.

Le défaut concerne des voitures produites entre octobre 2008 et novembre 2014, pour les modèles Auris et Prius. Ces véhicules étaient déjà impliqués dans de précédents rappels annoncés en 2014 et 2015 pour des problèmes de dégradation de certains composants électroniques.

En temps normal, en cas de dysfonctionnement, l'automobiliste est alerté par différents témoins lumineux et un message d'avertissement sur le tableau de bord. Il est alors invité à ralentir et de se garer. "Le véhicule perdrait de la puissance, jusqu'à l'arrêt", ce qui, en cas de vitesse élevée, pourrait "augmenter le risque d'accident".


Début septembre, le constructeur avait déjà averti plus d'un million de propriétaires de véhicules hybrides d'un possible risque d'incendie.

"Nous ne pouvons pas mesurer l'impact du rappel dans l'immédiat". Selon nos informations, ils devraient recevoir un courrier dans les jours qui viennent pour ce "rappel préventif", souligne l'entreprise.

La Toyota Prius est concernée par les rappels suite à une défaillance technique. L'enquête américaine avait conclu que des accidents mortels étaient probablement dus au tapis de sol de la voiture venant coincer la pédale d'accélérateur.

Toyota, un des premiers groupes mondiaux du secteur, avait inauguré en 1997 -dans le scepticisme- le concept hybride, qui consiste à combiner un moteur classique à essence avec un autre moteur, électrique, alimenté par une batterie qui se recharge lorsque le véhicule roule, freine ou descend une côte. Désormais le constructeur commercialise 40 modèles différents de voitures hybrides, pour un total cumulé de 12 millions d'unités écoulées. Le tout permet de réduire la consommation d'essence du véhicule.

A la Bourse de Tokyo, les investisseurs ont réagi avec sérénité à l'annonce tombée peu avant la clôture: le titre a clôturé en hausse de 0,04% à 7 002 yens.

Articles Liés