Une œuvre s'autodétruit, après avoir été vendue à Londres — Banksy

Une œuvre s'autodétruit, après avoir été vendue à Londres — Banksy

"On dirait qu'on vient de se faire "Bankser", a déclaré Alex Branczik, un responsable de la maison d'enchères, dans des propos rapportés par Art Newspaper. La scène, surréaliste, se déroule à la fin d'une vente de plusieurs lots d'art contemporain chez Sotheby's, une des plus anciennes et importantes maisons d'enchères dans le monde.

Une toile de Banksy, la très célèbre "Girl with balloon" venait juste d'être adjugée 1,042 million de livres (1,185 million d'euros) et le commissaire de frapper son marteau lorsqu'une alarme a retentit. Accrochée sur l'un des murs de la salle de vente, la peinture a été partiellement découpée en fines lamelles par une broyeuse à papier dissimulée dans un épais cadre doré, selon Sotheby's.

L'artiste a de son côté publié une photo de sa performance sur son compte Instagram accompagnée d'une légende ironique: "Going, going, gone (S'en va, s'en va, partie)".


Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent le public réagir entre stupéfaction et amusement, immortalisant l'instant en mitraillant de photos la toile déchiquetée, tandis que deux employés de la maison d'enchères s'en approchent pour l'emporter. C'est "certainement la première fois dans l'histoire de la vente aux enchères qu'une oeuvre d'art se déchiquette automatiquement après être passée sous le marteau", a également dit Sotheby's. "Il est sans doute le plus grand artiste urbain britannique et ce soir nous avons vu un petit morceau de son génie", a-t-il commenté. La maison de vente aux enchères n'a pas encore apporté de détails quant à l'avenir du tableau.

Ce n'est néanmoins pas un record pour Banksy, dont le tableau "Keep it Spotless", inspiré d'une œuvre de Damien Hirst, a été adjugé 1,87 million de dollars en 2008 à New York.

"Nous avons discuté avec l'acheteur qui a été surpris par cette histoire". Il a récemment réagi au Brexit sur un mur de Douvres, au Royaume-Uni, avec la fresque d'un homme en train de casser une étoile du drapeau européen à coups de burin. C'était en 2013 et l'artiste avait alors installé un stand près de Central Park, pour vendre une vingtaine de toiles " authentiques et signées " pour...

Articles Liés