Elon Musk se moque du gendarme de Wall Street… sur Twitter

Elon Musk se moque du gendarme de Wall Street… sur Twitter

Et surtout pas sur Twitter.

Sans peur et sans limite.

D'anciens avocats auprès de la SEC s'interrogent sur la pertinence de ce tweet d'Elon Musk, qui a accepté dans le cadre de la transaction conclue avec la SEC de ne pas contester la validité des accusations de cette dernière. Joint fumé en pleine interview, tweets étranges, attaques à gogo, le patron de Tesla ne passe pratiquement pas un jour sans faire parler de lui. Dans un tweet publié le jeudi 4 octobre, le dirigeant sulfureux qualifie le gendarme boursier américain de "Commission d'enrichissement des vendeurs à découvert" quelques jours après avoir négocié un arrangement pour mettre fin à une enquête pour fraude.

La SEC avait déposé plainte la semaine dernière contre Elon Musk, estimant qu'il avait trompé les investisseurs en assurant dans l'un de ses tweets qu'il avait " sécurisé " le financement de l'opération à un prix plus de 20 % supérieur au cours de l'époque.


Selon la SEC, il n'en était rien et les investisseurs ont pâti des fluctuations du titre, qui avait au final très fortement reculé, liées à cette annonce surprise de M. Musk, qu'il avait d'ailleurs abandonné quelques jours après.

"Juste pour dire que la Commission d'enrichissement des vendeurs à découvert fait du travail formidable".

Le message fait ouvertement allusion aux " short sellers", ces investisseurs qui parient depuis des mois sur un effondrement du cours du constructeur de voitures électriques. Une référence souvent utilisée par le milliardaire qui pense fréquemment que de nombreuses personnes veulent la perte de son entreprise.

James Murdoch, successeur de Elon Musk en tant que Président du Conseil d'Administration de Tesla? Rappelons que ce dernier prévoit la démission de la présidence du conseil d'administration, interdiction de se présenter à ce mandant pendant 3 ans et une amende de17 millions d'euros pour l'homme d'affaires (et autant pour Tesla), en contrepartie de l'abandon des poursuites pour fraudes (et de l'interdiction à vie de gérer une société cotée).

Articles Liés