La micro-citadine électrique se dévoile — Renault K-ZE

La micro-citadine électrique se dévoile — Renault K-ZE

A moins que Renault décide de badger cette Kwid électrique du logo Dacia?

Carlos Ghosn a présenté lundi une nouvelle étape dans l'électrification des gammes de Renault.

Ce nouveau véhicule urbain électrique abordable ne sera pourtant pas tout de suite pour nous puisqu'il se destine dans un premier temps à une commercialisation en Chine.

Une autoroute vers l'électrique.

Il sera "doté d'une autonomie de 250 km" théorique selon l'ancienne norme d'homologation NEDC, "soit la meilleure autonomie de son segment", a affirmé le patron du groupe Renault, Carlos Ghosn, à la veille de l'ouverture des journées presse du Mondial de l'automobile à Paris.


" Après avoir été pionnier, le Groupe Renault est leader du véhicule électrique".

L'entreprise a promis un véhicule "facile à recharger grâce à un double système de charge, compatible avec les prises domestiques et les infrastructures publiques ".

La fabrication de la Renault K-ZE, en Chine, sera assurée par e-GT New Energy Automotive Co, la joint-venture créée avec Dongfeng Motor Group et Nissan afin de développer et produire des véhicules électriques compétitifs pour le marché chinois. "Ni la Fluence qui est aussi trop chère", déclarait Carlos Ghosn, le PDG du groupe Renault-Nissan-Mitsubishi en fin d'année 2017, expliquant travailler sur un projet de "voiture électrique low-cost ". Si les caractéristiques et les performances de l'engin ne sont pas encore connus, nous savons que cette voiture sera prochainement commercialisée en Chine à un tarif défiant toute concurrence. "Des capteurs de stationnement arrière, une caméra de recul et un écran central avec navigation et services connectés" viendront améliorer le confort du conducteur, précise le constructeur français. "La Chine est à la fois le premier marché mondial des véhicules électriques et celui qui connaît la croissance la plus rapide", précise le groupe, rassurant sur le fait qu'elle sera conçue pour un déploiement à l'international. D'ici deux ans, les premiers véhicules hybrides essence électrique débarqueront.

Cette dernière technologie permet de recharger une batterie sur le secteur et de rouler en mode tout électrique en ville par exemple, tandis que le moteur thermique prend le relais à plus grande vitesse.

Articles Liés