Gérard Mourou, prix Nobel de physique 2018

Gérard Mourou, prix Nobel de physique 2018

L'Américain de 96 ans Arthur Ashkin, la Canadienne Donna Strickland et le Français Gérard Mourou ont été récompensés pour leurs travaux qui ont permis de développer des outils de haute précision utilisés dans l'industrie et de la médecine.

En 1987, il parvient à piéger ainsi, sans les endommager et en conservant un milieu stérile, des bactéries vivantes: les pinces sont depuis couramment utilisées dans les laboratoires pour étudier les micro-organismes, mais également dans les technologies de pointe pour le contrôle de micro-pompes ou de micromoteurs.

Ashkin, qui est de confession juive, est le doyen des personnes nommées lauréates de l'un des prestigieux prix Nobel.

Directeur du Laboratoire d'optique appliquée (LOA) et professeur à l'École polytechnique, Gérard Mourou n'a eu de cesse en 40 ans de carrière de doper les lasers, puis de leur trouver des applications techniques ou médicales, en particulier dans la chirurgie oculaire, mais aussi dans l'archéologie.

Le polytechnicien Gérard Mourou et son étudiante Donna Strickland ont inventé la technique d'amplification des lasers, appelée Chirped Pulse Amplification (CPA), qui génère des impulsions ultracourtes et de très haute puissance.


Sciences et Avenir explique que l'Américain Arthur Ashkin travaille sur des " pincettes optiques " où les lasers agissent sur des sphères pour les déplacer ou les mettre en mouvement.

Outre leur contribution à la physique du vide ou des trous noirs, les travaux des deux scientifiques ont permis d'opérer des millions de personnes dans le monde souffrant de myopie ou de cataracte.

Jointe peu après l'annonce, Mme Strickland, professeure à l'Université de Waterloo au Canada, s'est dite honorée d'avoir reçu le Nobel de physique, que seules deux femmes ont reçu avant elle depuis sa création en 1901. "C'est évident que nous devons célébrer les femmes physiciennes, nous sommes présentes et j'espère qu'avec le temps, les choses avanceront plus rapidement", a-t-elle réagi. Avant elle, seules Marie Curie - qui reçut aussi le Nobel de chimie en 1911 - récompensée en 1903 avec son mari Pierre, et Maria Goeppert-Mayer en 1963 ont été décorées par l'académie.

BREAKING NEWS⁰The Royal Swedish Academy of Sciences has decided to award the #NobelPrize in Physics 2018 "for groundbreaking inventions in the field of laser physics" with one half to Arthur Ashkin and the other half jointly to Gérard Mourou and Donna Strickland. À terme, il devrait doubler sa puissance.

Après la médecine lundi et la physique ce mardi suivront, toujours à Stockholm, la chimie mercredi et l'économie lundi prochain.

Articles Liés