50 millions d'utilisateur piratés cette semaine sur Facebook

50 millions d'utilisateur piratés cette semaine sur Facebook

Si la faille a été "réparée jeudi soir", selon le patron du groupe Mark Zuckerberg, et que des investigations restent en cours pour déterminer qui est derrière l'attaque, ce nouveau piratage est "une vraie difficulté d'ampleur pour Facebook", estime l'expert en cybersécurité Nicolas Arpagian au micro d'Europe 1.

Les déboires continuent pour Facebook qui semble de moins en moins capable de regagner la confiance de ses utilisateurs.

Votre compte a-t-il été déconnecté?

La faille de sécurité exploitée par les pirates leur a permis d'obtenir les tokens de connexion des utilisateurs ciblés. Le jeton d'accès est comme une "clé numérique qui vous permet de rester connecté à Facebook afin de ne plus avoir à saisir votre mot de passe". Je me suis immédiatement rapproché de Facebook France pour obtenir davantage d'informations et pour savoir si des Français avaient été concernés par ce bug. Il a fait de même avec 40 millions de comptes supplémentaires par mesure de précaution. "En déconnectant les utilisateurs, nous empêchons les malfaiteurs d'avoir accès à leurs comptes au moyen de ces tokens", ajoute Facebook. Malgré de nombreuses questions des journalistes, les responsables de Facebook n'ont pas indiqué combien de temps avait duré l'attaque informatique. Guy Rosen a précisé que l'agence irlandaise de protection des données personnelles avait d'ores et déjà reçu une notification, ce qui indique que des citoyens européens sont concernés par la faille. Pour le moment Facebook est incapable de dire si les informations personnelles des comptes piratés ont été détournées ou pas! La société ne sait pas encore quand le piratage a eu lieu, mais elle a déclaré avoir ouvert une enquête après avoir découvert une activité inhabituelle le 16 septembre.


Les piratages sont des événements rarissimes dans l'histoire de Facebook.

Cerise sur le gâteau: cette semaine, Facebook a vu partir les deux dirigeants d'Instagram, son application de photos très populaire, sur fond de tensions avec Mark Zuckerberg. Le groupe est critiqué pour avoir servi de plateforme de manipulation politique, en particulier pendant la campagne présidentielle américaine de 2016, ou d'avoir laissé filer les données de dizaines de millions d'utilisateurs à leur insu vers la firme britannique Cambridge Analytica.

Et d'ajouter: "Tant que Facebook n'aura pas donné l'intégralité des éléments concernant l'analyse du problème et comment il a été utilisé par les pirates, on ne pourra pas" mesurer l'étendue de l'attaque, a-t-il précisé.

Articles Liés