Vaccination contre la grippe en pharmacie: plus de patients concernés

Depuis octobre 2017, le ministère de la Santé a lancé une expérimentation de la vaccination contre la grippe par des pharmaciens, qui concernera cette année quatre régions, l'Auvergne-Rhône Alpes, la Nouvelle Aquitaine, les Hauts-de-France et l'Occitanie.

Selon l'arrêté, les catégories de personnes susceptibles d'être vaccinées se trouvent élargies, incluant maintenant les femmes enceintes et les personnes à qui le vaccin est recommandé pour la première fois. Et pour cause: moins de 50% des personnes à risque se font vacciner contre cette maladie virale, alors que l'objectif de santé publique un objectif de santé publique est fixé à 75%.

L'année dernière, une expérimentation avait été lancée en Auvergne Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine et concernait toute la population pour qui le vaccin était recommandé (personnes de plus de 65 ans, patients à risque souffrant de certaines pathologies etc.), excepté les femmes enceintes et les personnes se faisant vacciner pour la première fois.

Pour que le pharmacien soit autorisé à administrer le vaccin contre la grippe, il doit suivre une formation.


Qui peut être vacciné en pharmacie?

En revanche, le passage chez un médecin pour l'injection reste obligatoire pour les personnes qui présentent des antécédents de réaction allergique sévère à l'ovalbumine ou à une vaccination antérieur.

Les personnes qui se font vacciner en pharmacie, doivent, au préalable, signer un consentement écrit. Elles reçoivent également une attestation de vaccination qui précise le nom et le numéro de lot du vaccin afin de pouvoir transmettre l'information au médecin.

Articles Liés