Sept bébés nés sans bras, la cause environnementale pointée du doigt — Ain

Sept bébés nés sans bras, la cause environnementale pointée du doigt — Ain

Entre 2009 et 2014, 7 enfants sont nés sans bras ou sans main dans un rayon de 17 kilomètres.

Les médecins n'ont aucune explication.

Que s'est-il passé autour de Druillat, petit village de l'Ain, pour que plusieurs bébés naissent subitement avec des malformations inexpliquées?

"On a interrogé toutes les mères avec un questionnaire très poussé sur leurs habitudes de vie". Le Remera est une structure qui recense les malformations dans la région.


Selon l'épidémiologiste, "le seul point commun c'est que toutes ces femmes (les mères des bébés ndlr) vivent en zone rurale au milieu des champs, au milieu de maïs et de tournesols". Leur fils Ryan, 8 ans, est né sans main droite. Car le rapport, publié par le Remera (Registre des malformations en Rhône-Alpes) que dirige Emmanuelle Amar a bien été transmis à Santé Publique France.

Deux ans après la remise de ce rapport, Santé Publique France conteste la méthodologie et préconise " une vigilance renforcée ".

La structure Remera, précédemment évoquée, pourrait néanmoins disparaître, les subventions publiques ayant été stoppées. À la naissance, "j'ai pleuré, forcément". La région considère que cela ne fait plus partie de ses attributions. "Et mon mari est tombé dans les pommes". Quant à l'autre financeur de l'organisme, l'Inserm, il estime que l'apport du Remera à son travail de recherche scientifique est trop faible pour justifier d'un soutien financier. "Les conséquences sont très simples, c'est la fin de la surveillance des malformations, c'est-à-dire clairement la fin de l'alerte aussi", explique l'épidémiologiste laissant clairement entendre que le mystère ne sera sans doute jamais résolu. Des médecins de Bretagne et des Pays de la Loire ont depuis, alerté à leur tour les autorités. Là-bas aussi, sept enfants seraient nés sans bras en quelques mois seulement autour de deux villages.

Articles Liés