"Merde alors!" Asselborn a interrompu Salvini - Monde

Le sulfureux ministre italien de l'intérieur, Matteo Salvini qui prône une attitude très dure à l'endroit des migrants, s'est à nouveau distingué Jeudi, lors d'une conférence sur les migrations et la sécurité organisée par l'Autriche. Son intervention s'est achevée par un tonitruant " merde alors! "Je pense être au gouvernement, payé par mes concitoyens, pour aider nos jeunes à recommencer à faire des enfants (...) et non pour extirper le meilleur de la jeunesse africaine", explique-t-il.

"Matteo Salvini avait dénoncé, plus tôt dans la conférence, les propos de Jean Asselborn au sujet du déficit démographique qui touche l'Europe". Je répond tranquillement à votre point de vue. Ce sont deux visions du monde complètement différentes. "Mais en Italie, notre besoin, c'est de permettre à nos enfants d'avoir des enfants, et non pas d'avoir de nouveaux esclaves pour remplacer les enfants que nous n'avons pas". Pas d'avoir des esclaves pour remplacer les enfants que nous ne faisons plus.


Matteo Salvini a dit sur Facebook s'être senti insulté. "Ils sont venus comme migrants, qui ont travaillé au Luxembourg pour que vous, en Italie, vous ayez de l'argent pour payer pour vos enfants (...) Merde alors" a-t-il lancé.

Le Quotidien respecte la vie privée de ses lecteurs et se conforme strictement aux lois en vigueur sur la protection de la vie privée et des libertés individuelles.

Articles Liés