Prélèvement à la source : comment choisir son taux ?

Prélèvement à la source : comment choisir son taux ?

Ce taux est appliqué par défaut et il n'est pas toujours le mieux adapté à votre situation.

Le taux individualisé permet à un couple marié et aux revenus différents d'avoir un impôt calculé en fonction des revenus de chacun.

En cas d'écart de rémunération important, l'un des deux membres du foyer peut se retrouver lésé. Il existe tout de même un moyen de préserver votre confidentialité en la matière: opter pour le taux "neutre", aussi appelé "non personnalisé", qui repose sur vos seuls revenus d'activité. Le principe est simple: celui qui gagne le plus est le plus prélevé. L'employeur appliquera un taux correspondant à votre rémunération, fixé par la grille de taux, soit un taux similaire à un célibataire sans enfant. Gênant, si votre objectif est de le lui cacher en optant pour le taux neutre...

Une fois que votre choix a été fait, il est nécessaire de le saisir sur la plateforme "Gérer mon prélèvement à la source", via votre espace particulier sur le site impots.gouv.fr, ou en contactant directement votre centre des impôts, avant le 15 septembre, minuit.


Mais sachez que vous pouvez changer d'avis, concernant le taux de prélèvement, jusqu'à la mi-décembre. On a tout intérêt à faire connaître son option avant le 15 septembre car certaines entreprises vont entrer dans une phase de préfiguration.

Le prélèvement à la source entrera en vigueur en janvier 2019, comme l'a confirmé Edouard Philippe après une semaine de cacophonie et d'incertitude. Le prélèvement à la source ne déroge pas à cette idée.

A noter enfin que, si votre situation évolue, votre taux ne changera pas automatiquement.

Articles Liés