Elle vend la robe de son mariage avec Johnny Hallyday — Adeline Blondieau

Elle vend la robe de son mariage avec Johnny Hallyday — Adeline Blondieau

Adeline Blondieau a décidé d'y participer et va vendre ce qui lui reste de Johnny Hallyday. Mariés à deux reprises dans les années 90, la comédienne et le rockeur ont par la suite entretenu des relations tendues. Pour contrer l'éventuelle colère des fans, elle a expliqué ses motivations dans une note présentée dans le catalogue. Néanmoins il faudra y mettre le prix puisque la robe signée Nina Ricci est estimée entre 12 000 et 15 000 euros. Les lunettes perso de Hallyday, de 1990. Une montre Cartier offerte par Johnny à Adeline pour la Noël 1991, un anneau en or torsadé que le chanteur a longtemps porté.

Parmi les objets vendus par Adeline Blondieau, on retrouve notamment la fameuse robe de mariée qu'elle portait en 1990 lorsqu'elle a épousé le rockeur. La mort change notre regard sur le passé. Retour sur la love story ultra-tumultueuse entre Johnny et Adeline Blondieau, une "histoire passionnelle de presque 10 ans" ainsi que la décrit Adeline. J'ai pris le temps de comprendre qui était l'homme que j'avais épousé. Une histoire dont elle ne veut, aujourd'hui, garder que "l'intime". J'ai partagé certains souvenirs avec ceux qui l'ont connu. Tout ce qui concerne Johnny, l'idole, tout ce qui faisait de nous des 'personnages' et non des personnes, je le mets aujourd'hui à disposition de son public. "Je ne garde de l'homme que j'ai aimé, il y a plus de 20 ans, que l'intime", écrit Adeline Blondieau dans le catalogue de la vente aux enchères relayé par Closer.


Le père d'Adeline Blondieau, Long Chris propose également 25 lots issus de sa collection personnelle, entre maquette de travail (600/800 euros), portrait du défunt chanteur travaillé dans la tradition des icônes russes (600/800 euros) ou le disque de platine obtenu, en 1990, pour le titre culte Noir c'est noir, évalué entre 2500 et 3000 euros. L'ex-madame Hallyday avait déjà affirmé que tout avait en fait commencé alors qu'elle n'avait que 14 ans. Dans le cadre d'une vente sur la chanson française, orchestrée par la maison Coutau-Bégarie, le 20 octobre à Drouot, elle va se dessaisir d'une vingtaine d'objets personnels ayant appartenu à son ex-mari.

Articles Liés