WTA : Et si les arbitres boycottaient Serena ?

WTA : Et si les arbitres boycottaient Serena ?

Il a supposé que j'avais triché, et je n'ai pas triché, a-t-elle notamment pointé. J'ai vu des joueurs dire à des arbitres des choses. N'arrivant plus à contenir a furie verbale de l'Américaine, M.Ramos lui inflige un troisième avertissement, synonyme de jeu de pénalité. Ça me dépasse. Mais je vais continuer à me battre pour les femmes, pour qu'on soit traitées d'égal à égal, comme (Alizé) Cornet qui devrait avoir le droit d'enlever son haut sans recevoir une amende.

"C'est le pire arbitrage que j'ai vu de ma vie. le pire", a écrit Andy Roddick sur Twitter. Serena Williams a ensuite écopé d'un point de pénalité pour avoir fracassé sa raquette sur le court, de rage.

"L'Association des joueuses professionnelles (WTA) a fait savoir, par le biais de son directeur, Steve Simon, que ces sanctions infligées à Serena Williams prouvaient l'existence d'" une différence de degré dans la tolérance face aux émotions exprimées par les hommes et les femmes ". "Nous ne pensons pas que ça a été le cas".

Revenue sur le circuit début mars, six mois après avoir donné naissance à sa fille, Serena Williams avait déjà perdu en finale à Wimbledon il y a deux mois, face à la 4e joueuse mondiale, l'Allemande Angelique Kerber. Sexisme? La finale dames de l'US Open continue de faire parler. Il faut respecter le jeu et l'endroit. "Je me bats pour les droits des femmes", a-t-elle assuré, estimant que Carlos Ramos n'aurait pas sanctionné un homme de la même manière, comme on peut l'entendre dans la vidéo ci-dessous.

A Roland-Garros il y a deux ans, c'était sa soeur aînée, Venus, qui n'avait pas apprécié d'être avertie pour avoir, selon l'arbitre portugais, communiqué avec son entraîneur.


"

"Si vous voulez être la star."

".

"Dans mes rêves, je me rappelle avoir gagné un match très disputé, donc je ne sais pas, j'étais remplie d'émotion et j'ai ressenti le besoin de m'excuser", a ajouté celle qui est désormais septième au classement WTA.

Sans entrer dans le débat du sexisme, Novak Djokovic a exprimé ses réserves par rapport aux décisions de M. Ramos à l'encontre de Serena.

Une discussion musclée avec l'arbitre de chaise. Surtout en finale de Grand Chelem. Il a changé le cours du match. Si cette polémique doit servir à quelque chose, qu'elle repose sur la table le sujet du coaching sauvage. "Ils doivent rendre des comptes".

La direction des Internationaux des États-Unis a aussi imposé à Williams des amendes totalisant 17 000 $ US pour ses trois manquements au code de conduite.

Articles Liés