Le patron de Ryanair n’entend pas "s’écraser" face aux grévistes

Le patron de Ryanair n’entend pas

Ryanair, en proie à des turbulences sociales inédites depuis un an, fait face mercredi à une nouvelle grève déclenchée par son personnel allemand, préambule d'un débrayage européen fin septembre.

A l'appel de leur syndicat Vereinigung Cockpit (VC), les pilotes allemands de Ryanair observer une grève de 24 heures demain mercredi pour réclamer de meilleures conditions de travail.

Le vendredi 10 août, Ryanair a connu la pire grève de ses pilotes dans cinq pays européens (Allemagne, Belgique, Irlande, Pays-Bas et Suède), ce qui avait entraîné l'annulation de quelques 396 vols. La semaine dernière, sept syndicats représentant les équipages de cabine en Italie, au Portugal, en Belgique, en Espagne et aux Pays-Bas ont menacé, dans une lettre commune, de continuer avec une action de plus grande ampleur à l'automne à moins que la compagnie aérienne n'accepte d'améliorer les conditions de travail.

Bras de fer entre les salariés de Ryanair et leur patron. De son côté Ryanair répond qu'elle "s'efforcera d'assurer ses vols normalement" et que les passagers peuvent d'ores et déjà gratuitement repousser leurs réservations de mercredi à jeudi, vendredi, samedi ou dimanche.

Читайте также: MotoGP - Officiel : Canal+ diffusera les Grands Prix MotoGP à partir de 2019

Au mois d'août, la compagnie a fait face à un vaste mouvement coordonné de son personnel dans cinq pays européens: 400 vols annulés en pleine période de vacances et plus de 55 000 passagers concernés.

"Ceci est une première grève d'avertissement et la suite dépendra du déroulement des négociations", a averti Christine Behle, membre du conseil d'administration de Verdi. "Lors d'une conférence de presse à Londres, Michael O'Leary a cherché à minimiser l'impact des grèves en série qui touchent sa compagnie et s'est dit prêt à en affronter d'autres". Les grévistes exigent, outre l'augmentation de leurs salaires, la mise en place d'un salaire minimum, des contrats locaux et non irlandais et la prise en compte de la totalité des heures effectuées, y compris avant et après le décollage de l'appareil.

La compagnie avait entamé en décembre un virage à 180 degrés en débutant un processus de dialogue avec les syndicats, qu'elle refusait catégoriquement jusque là.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2018 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Articles Liés