Suspicion de choléra dans un avion en provenance d'Algérie — Perpignan

Suspicion de choléra dans un avion en provenance d'Algérie — Perpignan

Les pompiers des Pyrénées-Orientales ont fait savoir à l'AFP que les 147 passagers d'un avion en provenance d'Oran, en Algérie, avaient été pris en charge à l'aéroport de Perpignan en raison d'une suspicion de choléra sur un enfant.

"Un enfant est susceptible d'être porteur du choléra et va être évacué vers l'hôpital pour des examens", ont indiqué les pompiers.

Selon la même source, "les autres passagers (147 personnes au total) et les membres d'équipage étaient de leur côté "en cours d'évacuation" après avoir été retenus à bord un peu plus d'une heure". Les pompiers et les services de secours avaient été prévenus par un appel téléphonique des sapeurs-pompiers de l'aéroport.

Une épidémie de choléra a touché l'Algérie et a tué deux personnes depuis son apparition le 7 août.

La préfecture avait justifié cette décision dans un précédent communiqué: "En effet, bien qu'il s'agisse d'une pathologie contagieuse, sa transmission interpersonnelle est difficile car elle nécessite un contact direct ou indirect, par ingestion, avec des matières fécales et/ou des vomissures".


L'infection est facile à traiter par réhydratation notamment, par voie orale voire par voie intraveineuse.

" LIRE AUSSI - Le choléra, qu'est-ce que c'est? ".

Aucun cas de choléra n'avait été recensé en Algérie depuis 1996.

Selon le dernier bilan officiel, daté du 1er septembre, sur les 74 cas confirmés depuis le début de l'épidémie, il ne reste que 10 malades encore hospitalisés. Mardi, le ministre algérien de la Santé s'est félicité d'avoir maîtrisé la situation. La saleté des rues de la ville de Blida, située à une cinquantaine de kilomètres au sud d'Alger, avait été pointée du doigt par certains médias. Les autorités auraient ainsi préféré prendre toutes les mesures de précaution, surtout avec le risque d'une épidémie de choléra.

Articles Liés