OMS : pas assez d'activité physique

OMS : pas assez d'activité physique

Plus d'1,4 milliard d'adultes dans le monde ont une activité physique insuffisante, ce qui les expose davantage aux risques de maladies cardiovasculaires, au diabète, à la démence et à certains cancers, selon une étude portant sur l'année 2016, publiée mercredi 5 septembre.

" Il faut revoir notre environnement et notre manière d'inciter à une activité physiques quotidienne, explique Fiona Bull, co-auteure de l'étude". Les auteurs relèvent le "peu de progrès" observés entre 2001 et 2016 dans l'amélioration des niveaux d'activité physique. En 2010, l'Organisation mondiale de la santé avait publié des " Recommandations mondiales en matière d'activité physique pour la santé ".

L'étude prend en compte les niveaux d'activité auto-déclarés (au travail, à la maison, lors des déplacements et pendant les loisirs) d'adultes de plus de 18 ans, à partir de 358 enquêtes auprès de la population de 168 pays. En dessous de ces niveaux, l'activité physique est qualifiée d'insuffisante.


Les experts de l'Organisation mondiale de la santé mettent en garde contre l'activité physique insuffisante. Les chercheurs indiquent en outre que presque dans toutes les régions les femmes sont moins actives que les hommes. Et au-delà de ça, nous devons développer plus de programmes pour inviter et encourager ceux qui sont moins actifs - en particulier les femmes et les adultes plus âgés - à renouer avec des activités qui leur plaisent avec leurs familles et leurs amis. Dans 55 pays plus d'un tiers des habitants ne consacraient pas assez de temps au sport tandis que ce taux excède 50% dans quatre pays: le Koweït, l'Arabie saoudite, l'Irak et les Samoa américaines.

Dans toutes les régions du monde, de nombreux pays ont enregistré de grandes différences entre les femmes et les hommes. C'est aussi le cas au Moyen-Orient et Afrique du Nord (40 % contre 26 %) ainsi que dans les pays occidentaux à revenu élevé (42 % contre 31 %).

Articles Liés