Une ancienne conseillère de Trump diffuse un enregistrement secret de son licenciement

Une ancienne conseillère de Trump diffuse un enregistrement secret de son licenciement

Selon le Washington Post, l'équipe de campagne de Donald Trump lui aurait proposé, après son départ de la Maison-Blanche, un emploi rémunéré 15 000 dollars par mois accompagné d'un contrat exigeant son silence sur tous les sujets concernant le président, le vice-président et leurs familles.

Si elle ne l'a pas entendu directement, Omarosa Manigault explique que cela cadre parfaitement avec l'homme qu'elle a longtemps côtoyé, mais qu'elle a réellement découvert lors de son expérience à la Maison-Blanche.

Omarosa Manigault Newman, une ancienne conseillère de la Maison Blanche pendant le mandat de Donald Trump, a lâché une bombe en affiramant, dans un livre, que le président américain était "raciste, intolérant et misogyne".


" Au lieu de dire la vérité sur tout le bien que le président et son administration font pour rendre l'Amérique sûre et prospère, ce livre est truffé de mensonges et de fausses accusations ", a déclaré la porte-parole, Sarah Sanders.

Invitée de l'émission politique Meet The Press sur NBC dimanche 12 août, Omarosa (comme on l'appelle aux États-Unis depuis son apparition dans The Apprentice), raconte aussi le jour de son licenciement à la Maison Blanche. " Problèmes d'intégrité importants " La Situation Room, la salle de gestion des crises, située au sous-sol du siège de la présidence américaine, est ultra-sécurisée et les appareils électroniques y sont interdits. D'ailleurs, toujours selon elle, il faut apprendre dans cet environnement, à savoir se protéger seul, au risque de recevoir 17 coups de couteau dans le dos. Des accusations balayées d'un revers de la main par les principaux intéressés, qui n'ont d'ailleurs pas hésité à comparer Manigault Newman à une ancienne employée mécontente. "Et se vanter à la télévision nationale prouve le manque de caractère et d'intégrité de cette ex-employée mécontente", a-t-elle poursuivi.

Dans ce livre, Omarosa Manigault Newman remonte aussi jusqu'à l'époque de The Apprentice et cite trois sources affirmant que le milliardaire a utilisé le mot " nègre " plusieurs fois, et qu'un enregistrement le prouve. Elle a qualifié le président de "raciste". "Avec du recul, je dirai que j'ai été complice de la tromperie de la Maison Blanche vis-à-vis de la nation", a déclaré l'ex-conseillère sur NBC, qui affirme que Donad Trump " souffre de déclin sur le plan mental " Selon elle, " il lui est difficile de traiter des informations complexes " et " il n'est pas impliqué dans certaines des décisions les plus importantes pour le pays ".

Articles Liés