Une pluie d'étoiles filantes au frais pour ce week-end

Une pluie d'étoiles filantes au frais pour ce week-end

Tout juste sortis d'une éclipse lunaire d'exception, les nuits d'août s'apprêtent à livrer une autre représentation non moins épatante: les Perséides. Cet été réserve un dernier lot de surprises astronomiques, avec la nuit des étoiles filantes. Leur observation à l'œil nu au début du mois d'août déjà est relativement facile.

Barbecues, canicule et journées sur la plage. Quoi qu'il en soit, La Réunion devrait avoir son lot de jolies surprises et les Réunionnais de multiples occasions de faire des voeux.

La Royal Astronomical Society se veut rassurante: "si les nuages rendent l'observation impossible ce week-end, sachez que la pluie d'étoiles filantes durera encore quelques jours même avec une activité réduite".

Préparez-vous à une salve de 60 à 100 météores par heure dans la nuit de dimanche à lundi (de possibles pointes à 150 voire 200 météores sont envisagées, vers 3-4 h du matin)! Cette année encore, on pourra observer de nombreux astres traverser le ciel. Mais alors pourquoi est-ce-que chaque été est ponctué d'une "chute" d'étoiles?


Chaque débris de comète se transforme alors en "étoile filante". Des corps extraterrestres minuscules, pas plus grands qu'un petit pois. Mais lorsqu'ils traversent l'atmosphère de notre planète, à une vitesse variant entre 40 et 300 fois la vitesse du son, ils se consument.

D'où viennent les étoiles filantes? Ces poussières traversent l'atmosphère terrestre à 59 km/s et y brûlent entre 110 et 90 km d'altitude en laissant des traînées lumineuses: ce sont les étoiles filantes, qui évidemment, ne sont pas des étoiles, mais des poussières de comète. Nommée Swift-Tuttle, elle entreprend un voyage millénaire autour du soleil.

Les Perséides, aussi appelées " Larmes de Saint-Laurent", doivent leur dénomination à la constellation de Persée. "Il est toujours préférable de s'éloigner des zones urbaines, sources de pollution lumineuse, pour que le plaisir visuel soit maximal". En fonction de la position de la Terre au moment où elle croise la comète, la Terre, le scintillement sera plus dense, plus lumineux, selon les années.

La pluie d'étoiles filantes de cette année sera sublime. Et surtout plus agréable à observer lorsque les températures permettent d'admirer la voûte céleste en plein air.

Articles Liés