Trump admet que son fils cherchait des informations sur Clinton

Trump admet que son fils cherchait des informations sur Clinton

La rencontre avec cette Russe, Natalia Veselnitskaya, a permis à Trump de se procurer des informations-clés sur Madame Clinton.

Pour se faire pardonner, le roi du Maroc a tenté, à plusieurs reprises, de se faire pardonner en sollicitant une audience auprès du président américain.

En même temps, pendant des années, Michael Cohen, un ancien avocat privé de Donald Trump, chargé de faire disparaître les ennuis de ce dernier, a confirmé à l'équipe de Robert Mueller que Donald Trump Jr avait rencontré les avocats russes avec la permission de son père. En vain. Ce dernier a fini par snobber le souverain marocain.

Les avocats du président américain précisent néanmoins que la rencontre n'était pas illégale, que rien n'en est sorti et que Donald Trump n'était pas au courant.

C'est sur son compte Twitter que Donald Trump a admis, dimanche 5 août, que son fils Donald Trump Jr. avait bien rencontré des ressortissants russes en juin 2016 à New York pour tenter d'obtenir des informations compromettantes sur son adversaire démocrate Hillary Clinton, lors des élections présidentielles américaines. Vous avez trompé le pays au sujet de cette réunion à la Trump Tower quand elle a été rendue publique.


"Comme à son habitude, le président américain s'est exprimé sur Twitter et ne manque pas d'épingler sa cible favorite, les médias généralistes qualifiés de " fausses informations ": " Les fake news rapportent, une pure invention, que je suis inquiet à propos de la réunion que mon merveilleux fils, Donald, a eue à la Trump Tower en juin 2016. "Rien de tout cela n'est normal ou crédible", a-t-il condamné.

Mais beaucoup semblent plutôt abasourdis, non pas par la surprise, mais par le culot du président qui, une fois de plus, décide d'affronter la tempête de face.
Agit-il en concertation avec ses avocats ou bien de manière instinctive? Trump, qui réaffirme qu'il ignorait tout de ce rassemblement avant qu'il ait lieu, avait précédemment soutenu qu'il s'agissait d'une rencontre concernant l'adoption d'enfants russes par des Américains. " a affirmé le président américain dans un tweet".

Donald Trump a accentué ses attaques contre Robert Mueller depuis l'ouverture, la semaine passée, du premier procès découlant des enquêtes menées par le procureur spécial.

Invité dimanche sur ABC, un des avocats du président américain, Jay Sekulow, a prévenu que si le procureur spécial assignait Trump à comparaître, ses avocats tenteraient de s'y opposer et que l'affaire pourrait monter jusqu'à la Cour suprême.

Articles Liés