Elon Musk va quitter la Bourse pour avoir les coudées franches

Elon Musk va quitter la Bourse pour avoir les coudées franches

Elon Musk envisage de retirer Tesla de la Bourse C'est en tout cas ce que le fantasque patron du groupe automobile a tweeté ce mardi. Elle a finalement été suspendue à Wall Street.

"J'envisage de retirer Tesla de la cote à 420 dollars; le financement est assuré", dit le PDG fondateur du constructeur de voitures électriques dans un tweet ce 7 août. "Je ne vendrai pas [mes titres] quel que soit le scénario", a poursuivi Elon Musk, qui détient environ 20 % du capital de Tesla. "En tant qu'entreprise cotée, nous sommes sujets à des mouvements erratiques de notre action, ce qui peut être une distraction pour tous ceux travaillant chez Tesla ", ajoute-t-il. À ce prix, Tesla, dont le titre valait 367,25 dollars mardi avant sa suspension, pèserait plus de 71 milliards de dollars et serait de près de 20 milliards plus cher que General Motors, le premier constructeur automobile américain.

Par ailleurs, une source a déclaré à Reuters que le fonds souverain saoudien Public Investment Fund (PIF) avait pris une participation dans Tesla d'un peu moins de 5%, confirmant une information du Financial Times qui évoquait une participation de 3% à 5%.

Elon Musk s'est souvent agacé de cette spéculation à la baisse qui tend à critiquer les décisions de l'enteprise via les réseaux sociaux pour tenter de destabiliser le cours de Tesla.


Ce record est jusqu'à présent détenu par le groupe énergétique américain TXU Corp qui avait été racheté par les fonds KKR, TPG et Goldman Sachs en 2007 pour 44 milliards de dollars.

"Je n'ai pas des droits de vote majoritaires actuellement mais je ne m'attends pas à ce qu'un actionnaire en ait si nous quittons la cote".

Pour convaincre de potentiels investisseurs réticents, le dirigeant a évoqué la possibilité de créer un fonds spécialisé qui garantirait l'équité entre investisseurs. Je créerais un fonds spécifique pour permettre à chacun de rester avec Tesla.

Tesla a indiqué qu'une éventuelle sortie de Bourse permettrait au constructeur de se concentrer sur ses objectifs à long terme, sans les impératifs trimestre par trimestre qu'impliquent une société devant rendre des comptes aux marchés boursiers. Contrairement à une entreprise cotée en Bourse, une société évoluant hors des plateformes financières n'est pas soumise à des obligations légales contraignantes en matière de transparence comme la publication de ses résultats tous les trimestres ou la rémunération de ses dirigeants.

Articles Liés