L'Eglise catholique demande aux autorités de laisser revenir Katumbi — RDC

L'Eglise catholique demande aux autorités de laisser revenir Katumbi — RDC

Alors que le dépôt des candidatures pour la présidentielle va se clôture dans deux jours.

Si certains candidats ont pu déposer leurs dossiers de candidats sans aucun problème, l'opposant Moïse Katumbi est empêché par les autorités de passer la frontière.

"A cette étape décisive du processus électoral, le président de la Commission réitère la nécessité pour l'ensemble des acteurs concernés (.) de tout mettre en œuvre pour un scrutin paisible, transparent et véritablement inclusif", déclare dans un communiqué le président de la Commission de l'Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat.

Le président de Commission a exprimé un sentiment de satisfaction après la confirmation de la date des élections par le président Kabila. Il ne peut pas se représenter d'après la Constitution.


L'UE rappelle à toutes les parties congolaises l'importance de leur engagement pris en vue de respecter l'Accord politique de la Saint Sylvestre, y compris les mesures de décrispation, afin d'assurer une compétition électorale équitable et crédible.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) dénonce la réaction des autorités congolaises face aux tentatives de retour de Moise Katumbi au pays pour participer aux élections.

Du côté congolais, la frontière était fermée et les forces de sécurité étaient déployées, affirment M. Katumbi et son entourage.

Articles Liés