La vaccination contre Ebola démarre ce mercredi à Mangina — Nord-Kivu

La vaccination contre Ebola démarre ce mercredi à Mangina — Nord-Kivu

A cette date, le ministère avait fait état de 43 cas dont 13 confirmés, et de 33 décès, dont trois parmi les cas confirmés. Tous ont été enregistrés dans la région de Beni à Mabalako près de la bourgade de Mangina où l'épidémie, la dixième sur le sol congolais, a été déclarée le 1 août. Comme lors de la précédente épidémie, "la vaccination fera partie intégrante de la riposte", précise le ministère. Ces neuf cas confirmés s'ajoutent aux quatre qui se sont révélés positifs sur les six échantillons testés le 31 juillet.

Le ministère de la Santé parle d'une diminution des cas probables à Mangina, et qu'après investigations, sur les 5 cas probables rapportés il y a trois jours, 3 personnes sont toujours vivantes et ont ainsi été classées dans la catégorie des alertes devant être investiguées. Après son enterrement non sécurisé, les membres de famille qui prenaient soin d'elle ont commencé à présenter les mêmes symptômes et le sept d'entre eux sont décédés.

Nous enclenchons toutes les machines qu'il faut pour endiguer l'expansion de l'épidémie à Beni.


Cette région au nord de la province du Nord Kivu est déjà menacée par des groupes armés dont les redoutables Allied Democratic Forces (ADF, ougandais) qui terrorisent Beni depuis plusieurs années.

La survenue d'une nouvelle épidémie dans une zone de conflit inquiète au plus haut point l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Articles Liés