La RPDC fabrique de nouveaux missiles, selonnbsp;le Washington Post

La RPDC fabrique de nouveaux missiles, selonnbsp;le Washington Post

Un missile, voire deux, seraient actuellement en construction dans un grand complexe de recherche à proximité de Pyongyang.

Les Etats-Unis ont déclaré avoir détecté une activité suspecte et renouvelée dans une usine de missile nord-coréenne. Selon des sources officielles anonymes cités par le journal, les services de renseignement américains ont détecté des signes d'activité dans l'usine de Sanumdong, dans la banlieue de la capitale Pyongyang.

La Corée du Nord "n'est plus une menace nucléaire", avait pourtant tweeté le président américain Donald Trump il y a quelques semaines. La portée de ces missiles est de 13 mille Km ce qui signifie qu'ils sont capables d'atteinte la côte ouest des Etats-Unis.


Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo va demander aux pays asiatiques, lors d'une réunion régionale cette semaine à Singapour, de continuer à mettre en oeuvre les sanctions contre la Corée du Nord pour la pousser à abandonner ses armes nucléaires.

Aussi a-t-on des raisons de penser que la déclaration-menace de Mike Pompeo relayée ou plutôt aggravée par le Washington Post est une manière de mettre Trump en quarantaine, sans avoir l'air d'y toucher, en attendant la fin de son mandat en 2020 pour le renvoyer.

Malgré le récent sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un et des poignées de main des deux leaders souriants, la partie nord-coréenne produit de nouveaux missiles intercontinentaux, annonce le journal américain The Washington Post en se référant à des responsables US du renseignement. Cela a suscité l'inquiétude de nombreux observateurs, d'autant que les sanctions internationales commencent à se relâcher et que plusieurs informations font état de la poursuite des programmes nucléaire et balistique nord-coréens.

Articles Liés