Des Danoises non-musulmanes font le choix de la burqa (photos)

Des Danoises non-musulmanes font le choix de la burqa (photos)

Des sanctions qui entrent dans le cadre de la nouvelle loi adoptée par le parlement danois au mois de mai dernier, à 75 voix pour et 30 contre.

Le jour même de l'entrée en vigueur de cette loi, des manifestants ont investi les rues de Copenhague et d'Aarhus, deuxième grande ville danoise, pour protester contre cette interdiction.

Porter une burqa, voile qui couvre intégralement le visage, ou un niqab, qui laisse apparaître les yeux, dans l'espace public sera désormais passible d'une amende de 1 000 couronnes (134 euros). Toute récidive pourra faire l'objet d'une amende pouvant atteindre 10.000 couronnes. " J'ai réalisé que la démocratie ne fonctionne pas, a confié au quotidien Berlingske, Sara qui porte le niqab". Née au Danemark de parents turcs, Sarah porte le niqab depuis ses 18 ans.

" Porter le niqab est une oppression totale des femmes dans une société ouverte comme le Danemark où l'on communique avec le visage".


Quand ses défenseurs se félicitent déjà d'une meilleure intégration des femmes musulmanes à la communauté danoise, les détracteurs dénoncent une atteinte à la liberté des femmes de choisir leur tenue.

"Si le but de la loi était de protéger les droits des femmes, alors c'est un échec lamentable. Au lieu de cela, la loi criminalise les femmes pour leur choix de vêtements, en se moquant des libertés que le Danemark prétend défendre", a déclaré Fotis Filippou, directeur adjoint de l'Europe pour Amnesty International, dans un communiqué.

Par ailleurs, il est toujours autorisé de se couvrir le visage lorsque le "but est identifiable" comme le froid ou lorsqu'il s'agit de respecter les autres lois du pays, comme par exemple le port du casque sur les motos.

La France a été le premier pays européen à instaurer ce type d'interdiction en 2011.

Articles Liés