Apple signe un excellent trimestre grâce à l'iPhone X

Apple signe un excellent trimestre grâce à l'iPhone X

Cette publication permettait au titre d'avancer de 4,03% à 197,95 dollars dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street vers 00H05 GMT (mercredi). Même si cela se rapproche, ce n'est pas encore que la capitalisation boursière d'Apple atteindra les 1 000 milliards de dollars (956,5 milliards de dollars actuellement). Le géant, qui cherche à se diversifier tant il est financièrement dépendant de l'iPhone, a notamment affiché une progression de 31%, à 9,6 milliards de dollars, des recettes tirées des "services" (iTunes Store, Apple Music, Apple Pay...).

Outre un chiffre d'affaires de plus de 9,5 milliards de dollars réalisés dans ce pays au troisième trimestre (+19% sur un an), Apple y fait assembler la plupart de ses appareils.

La crainte est que ces tarifs "apparaissent comme des taxes sur le consommateur" et "aboutissent à un ralentissement économique", a indiqué M. Cook. Pas très étonnant: cela correspond à la période où l'entreprise lance traditionnellement ses nouveaux iPhone.

Un nouveau trimestre et un nouveau record pour Apple qui a vendu des iPhone toujours plus chers et a dégagé toujours plus d'argent de ces différents services.


Le secteur technologique a été malmené en Bourse ces derniers jours, dans le sillage des résultats décevants de Facebook puis de Twitter publiés la semaine dernière, avant de se reprendre mardi.

Les résultats d'Apple ont toutefois montré une nouvelle fois combien le groupe dépendait encore financièrement de l'iPhone, qui a encore représenté plus de 56% du chiffre total du groupe. Rapporté par action, référence en Amérique du nord, le bénéfice ressort à 2,34 dollars, plus que prévu par les marchés, qui tablaient sur 2,18 dollars tandis que le chiffre d'affaires est aussi meilleur que prévu, à 53,27 milliards de dollars (+17%). Le bénéfice par action est de 2,34 dollars par action, là où il était de 1,67 dollar par action il y a un an.

Apple prévoit pour la période juillet-septembre, quatrième trimestre de son exercice décalé, un chiffre d'affaires compris entre 60 et 62 milliards de dollars américains, alors que l'estimation actuelle des analystes est de 59,6 milliards.

Articles Liés