Apple porté par le prix des iPhone | Julie CHARPENTRAT | Entreprises

Apple porté par le prix des iPhone | Julie CHARPENTRAT | Entreprises

Concernant les ventes d'iPhone, qui sont toujours très scrutées, c'est un peu inférieur aux attentes des analystes avec un volume de 41,3 millions de smartphones écoulés (+1 % sur un an).

Ce niveau est toutefois encore insuffisant pour atteindre le seuil symbolique des 1000 milliards de capitalisation boursière.

La marque à la pomme vend moins d'iPhone, mais elle les vend plus cher, notamment l'iPhone X qui dépasse les 1 000 euros.

Les marchés étaient attentifs à tout signe de faiblesse, que ce soit à propos des iPhone ou à propos de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine -un des principaux marchés d'Apple- dont la firme de Cupertino (ouest) est très dépendante.

Il reste encore une dizaine de dollars à prendre pour l'action Apple pour atteindre les 1000 milliards de capitalisation boursière.


Interrogé par des analystes, le patron Tim Cook s'est voulu rassurant, notant en particulier que ses produits étaient épargnés par les nouvelles taxes douanières. Il y a une interdépendance entre les Etats-Unis et la Chine, impossible d'y échapper et elle (leur) sert aussi à se rapprocher: "l'un ne prospère que si l'autre (prospère) aussi", a-t-il continué.

Sur la troisième trimestre 2017-2018, Apple a réalisé un chiffre d'affaires de 53,3 milliards de dollars contre 45,41 milliards un an plus tôt et 52,34 milliards attendu par le consensus Reuters I/B/E/S.

"Le PDG du groupe, Tim Cook, a évoqué dans le communiqué de résultats le " meilleur troisième trimestre " d'Apple, aidé par de " solides ventes d'iPhone, des services et des objets connectés ".

Le secteur technologique a été malmené en Bourse ces derniers jours, dans le sillage des résultats décevants de Facebook puis de Twitter publiés la semaine dernière.

Le géant, qui cherche à se diversifier tant il est financièrement dépendant d'iPhone, a notamment affiché une progression de 31 %, à 9,6 milliards de dollars, des recettes tirées des " services " (iTunes Store, Apple Music, Apple Pay, etc.). Rapporté par action, référence en Amérique du nord, le bénéfice ressort à 2,34 dollars, plus que prévu par les marchés, qui tablaient sur 2,18 dollars tandis que le chiffre d'affaires est aussi meilleur que prévu, à 53,27 milliards de dollars (+17%). Le bénéfice par action est de 2,34 dollars par action, là où il était de 1,67 dollar par action il y a un an. Apple deviendrait la première entreprise privée à franchir ce cap.

Articles Liés