Des médicaments retirés pour un défaut de fabrication — Maladies cardiovasculaires

Des médicaments retirés pour un défaut de fabrication — Maladies cardiovasculaires

Après la découverte d'une impureté dans certains médicaments à base de valsartan et de valsartan/hydrochlorothiazide, des produits utilisés en cas d'insuffisance cardiaque, d'hypertension artérielle et de post infarctus du myocarde, les laboratoires concernés ont décidé, en accord avec l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) de procéder au rappel des lots potentiellement affectés par ce défaut. Le défaut de qualité décelé est la présence d'une impureté dans la substance active fabriquée par la société chinoise Zhejiang Huahai Pharmaceuticals.

Environ la moitié des médicaments à base de valsartan sont concernés par ce défaut de fabrication. En France, ils ne sont plus commercialisés depuis la fin du mois de juin 2018. Il s'agit de la N-nitrosodiméthylamine (NDMA), classée comme probablement cancérogène chez l'homme. Une enquête est en cours au niveau européen.

L'Agence française du médicament (ANSM) insiste sur le fait de ne pas arrêter brusquement son traitement...

... Vérifiez auprès d'un pharmacien si votre médicament est concerné. Certains font l'objet de ruptures de stock (ceux produits par Arrow Génériques et Ranbaxy), mais les besoins nationaux restent bien couverts malgré tout, a précisé l'Agence du médicament. Mardi, cette dernière a mis en place un numéro vert, le 0800 97 14 03, afin de répondre aux questions des patients et de leur entourage. Ce numéro vert est accessible gratuitement du lundi au vendredi de 9:00 à 19:00. En revanche, l'arrêt brutal du traitement peut s'avérer dangereux pour le patient car il peut causer des poussées hypertensives, des décompensations cardiaques et des accidents neurologiques.


D'après la directrice générale adjointe de l'ANSM, Christelle Ratignier-Carbonneil "il n'y a pas de risque immédiat, aigu pour la santé des patients (qui prennent les médicaments concernés, ndlr)".

Les documents d'information et la liste des médicaments (ceux qui sont concernés et ceux qui ne le sont pas) sont consultables en ligne sur le site de l'ANSM.

Articles Liés