Sida : vers un vaccin contre le VIH ?

Sida : vers un vaccin contre le VIH ?

Même si ces résultats sont encourageants, des tests sont encore nécessaires pour savoir si le vaccin pourrait fonctionner pour contrer les infections chez les humains.

Un vaccin contre le VIH verra-t-il bientôt le jour? Dans un communiqué de la revue anglaise The Lancet, des chercheurs ont fait état d'un vaccin expérimental.

Le développement de ce potentiel vaccin, sûr pour l'homme, est maintenant suffisamment avancé pour lancer un test "grandeur nature" sur 2 600 femmes en Afrique australe.

Ces résultats représentent une étape importante. En attendant, l'étude publiée samedi rapporte les résultats d'un test chez 393 adultes en bonne santé, séronégatifs, âgés de 18 à 50 ans en Afrique de l'Est, Afrique du Sud, Thaïlande et aux États-Unis. En 2009, une étude indiquait qu'il avait réduit de 31,2% le risque d'infection chez 16 000 volontaires en Thaïlande. Plusieurs méthodes ont ainsi été testées: la première consistait notamment à la mise à disposition d'un placebo via 4 injections durant 48 semaines tandis que l'autre était l'une des nombreuses combinaisons vaccinales secrètes. Du côté des 72 macaques de l'essai, plus de deux tiers ont été protégés du virus lorsqu'on leur a transmis. Ces dernières, réalisées à partir de différentes souches du VIH rendues inoffensives, avaient pour but de créer une réponse immunitaire chez le patient. Dan Barouch, qui dirige l'étude, évoque une solution " robuste ".

Les tests ont montré l'innocuité. Seuls cinq participants ont fait état d'effets indésirables.


D'autres chercheurs ont salué ce progrès.

Toutefois, le vaccin ne présente aucune garantie à ce stade de l'expérimentation.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, près de 37 millions de personnes vivent avec le VIH ou le Sida.

Pour le Français Jean-Daniel Lelièvre, du Vaccine Research Institute (Agence nationale de recherches sur le sida): "Ce n'est probablement pas le vaccin définitif, mais ça peut être une avancée phénoménale". La maladie a tué quelque 35 millions des 80 millions de personnes qu'elle a infectées depuis qu'elle a été diagnostiquée pour la première fois au début des années 1980.

Articles Liés