Les excuses de Tu'ungafasi envers Grosso

Les excuses de Tu'ungafasi envers Grosso

Le sélectionneur tricolore, Jacques Brunel, avait d'ailleurs critiqué la décision arbitrale à chaud, avant de revenir sur ses propos pour Rugbyrama: "Samedi à la conférence de presse, j'avais considéré ce geste dangereux et illicite". "Sur la première image (visionnée samedi, NDLR) on dirait qu'il (Tuungafasi) y va avec l'épaule, sur une autre que c'est tête contre tête" a ajouté Brunel.

Les All Blacks ont eux également défendu la thèse de l'accident, estimant que Grosso avait glissé en direction de Tuungafasi, qui avait déjà amorcé son plaquage.

Les examens passés samedi soir "révèlent une fracture du sinus frontal et ethmoïdal, nécessitant une période de soins et d'observation avant d'envisager son retour en France", est-il précisé dans le communiqué. C'était un match physique et mon intention n'était pas de te blesser.


Auteur du seul et unique essai français, lors de la déroute du XV de France contre la Nouvelle-Zélande (52-11), Rémy Grosso s'est gravement blessé.

Tuungafasi, de son côté, s'est adressé à Grosso via Twitter: "Rémy, j'espère que tu vas mieux. A bientôt". Une fois le feu vert du staff médical, Rémy Grosso pourra rentrer en France.

Il restera encore "deux ou trois jours" à Auckland avant d'être rapatrié en France, et ne sera "pour le moment" pas remplacé en vue des deux des derniers tests, samedi prochain (9h35) à Wellington, puis le 23 juin (9h35) à Dunedin. Ces derniers, réserve officielle du XV de France, affrontent les Crusaders vendredi prochain à Christchurch puis les Highlanders le 22 juin à Invercargill.

Articles Liés