La grève pourrait se poursuivre cet été — SNCF

La grève pourrait se poursuivre cet été — SNCF

Le syndicat veut donc "renforcer la grève" avec "de nouvelles dates de mobilisation au-delà du 28 juin". Ce mardi, au 29e jour de grève depuis début avril et le lancement du mouvement par épisodes, la direction recensait 17,63 % de grévistes au total en milieu de matinée.

Les syndicats n'ont pas réussi à faire décoller le taux de grévistes mardi, "journée de la colère cheminote", alors qu'ils espéraient un rebond avant l'adoption définitive de la réforme ferroviaire et les négociations sur la future convention collective du secteur. Après avoir fait l'objet d'un accord ce lundi en commission mixte paritaire, le texte - qui enterre notamment le statut de cheminot - doit en effet être adopté définitivement mercredi à l'Assemblée nationale puis jeudi au Sénat.

Mardi et mercredi, les cheminots vont participer au quinzième épisode de deux jours de la grève perlée qui va durer jusqu'à la fin du mois de juin contre le projet de réforme ferroviaire.


Premier syndicat de la SNCF, la CGT Cheminots "mesure l'importance d'arracher des garanties pour les cheminots et un changement d'orientation de la politique publique et de la direction SNCF", écrit-elle dans un communiqué sous le titre: "On continue".

Plus généralement, le chef du gouvernement a mis en garde "les organisations syndicales qui appellent - alors même que la loi aura été adoptée - à poursuivre la contestation". La SNCF prévoit ainsi 3 TGV sur 5, 1 TER sur 2, 2 Intercités sur 5, 2 Transilien sur 5 et 1 train international sur 2. Mais le quatrième syndicat de la SNCF a peu de chances de convaincre ses partenaires: le secrétaire général de l'Unsa ferroviaire a déploré "une méthode" susceptible de "faire éclater l'unité syndicale", et souhaite donc maintenir la grève ces deux jours-là.

Articles Liés