Un cancer du sein avancé guéri par immunothérapie

Un cancer du sein avancé guéri par immunothérapie

Illustration d'une mammograhie de dépistage du cancer du sein. Son état de santé serait rétabli depuis deux ans, selon une étude publiée dans la revue Nature Medicine le 4 juin. Et pourtant, la chimiothérapie s'était révélée infructueuse jusqu'alors, et son cancer avait d'ailleurs atteint d'autres organes comme le foie.

Des lymphocytes (cellules du système immunitaire) ont été prélevés sur sa tumeur, puis manipulés et enfin réimplantés dans son corps.

C'est une première mondiale. Dans ceux des ovaires, des intestins et du sein, les découvertes restent à faire. "Ils ont ensuite été " réactivés " pour s'attaquer aux cellules cancéreuses, aidés par un " inhibiteur des points de contrôle de l'immunité ", pour débloquer la contre-attaque du système immunitaire, détaille l'étude. Pour les chercheurs, cela s'apparente en quelque sorte à une thérapie anticancéreuse "hautement personnalisée".


"Nous sommes aujourd'hui à l'aube d'une vaste révolution, qui va nous faire enfin atteindre le but de cibler la pléthore des mutations qu'implique le cancer grâce à l'immunothérapie", a expliqué dans la revue Nature Medicine Laszlo Radvanyi, de l'Institut ontarien de recherche sur le cancer à Toronto, au Canada.

Ces travaux " constituent une avancée majeure dans la démonstration de faisabilité " de l'immunothérapie, même sur les cancers les plus difficiles à traiter, selon Alan Melcher, professeur d'immunothérapie à l'Institut de recherche sur le cancer de Londres. "Cette technique particulière est fortement spécialisée et complexe, ce qui signifie que, pour beaucoup de gens, elle ne sera pas adaptée", a-t-il souligné.

Articles Liés