Starbucks : Départ prochain du président

Starbucks : Départ prochain du président

Proche du parti démocrate, M. Schultz, à qui la presse américaine prête de possibles ambitions présidentielles, explique dans un communiqué qu'il va écrire un livre sur l'impact social de Starbucks et de façon générale sur la responsabilité morale d'une grande entreprise cotée en Bourse.

Starbucks a annoncé le prochain départ, effectif le 26 juin, de son président Howard Schultz et sa nomination comme président émérite du groupe. L'une des choses que j'ai envie de faire dans le prochain chapitre de ma vie est de déterminer s'il y a un moyen pour moi de rendre à la communauté ce qui m'a été donné. "Je suis encore loin d'avoir pris une décision sur l'avenir", conclut-il en entretenant le flou.

Il s'était par exemple engagé en janvier 2017 à recruter 10.000 réfugiés dans les cinq prochaines années après l'annonce du décret anti-immigration pris par le président Donald Trump.

Il a également soutenu, en tant que chef d'entreprise, les revendications des salariés américains qui réclamaient une augmentation du salaire minimum à 15 $ de l'heure.

L'action Starbucks cédait 1% à 56,50 dollars dans les échanges d'après-Bourse à New York, après une clôture en hausse de 0,28% à 57,07.


Aux Etats-Unis Schultz est une véritable icône: il a transformé Starbucks d'une petite chaîne de onze bars à café en une multinationale avec plus de 28.000 établissements dans 77 pays.

Le départ de Schultz n'est pas une réelle surprise: depuis un certain temps déjà Starbucks est confronté à des chiffres de vente décevants, en particulier sur son marché domestique. Il n'avait gardé que la casquette de président exécutif du conseil d'administration.

Schultz tenait les rênes de l'entreprise depuis 2008.

M. Schultz, qui a rejoint Starbucks en 1982 en tant que directeur commercial, est considéré comme l'artisan du succès mondial de la chaîne de cafés qu'il avait quittée brièvement en 1986 suite à des dissensions avec les propriétaires.

Articles Liés