Premier démarrage d'un réacteur EPR d'EDF en Chine — Nucléaire

Premier démarrage d'un réacteur EPR d'EDF en Chine — Nucléaire

Plusieurs EPR sont aussi en construction, en Finlande, au Royaume-Uni et en France, à Flamanville (Manche).

Ca y est! A 16H52 mercredi, un premier EPR a démarré dans le monde. Une première mondiale pour cette technologie française, qui a connu de nombreux problèmes en Europe.

"L'EPR de Taishan vient d'avoir sa première réaction en chaîne et donc de démarrer, c'est une excellente nouvelle pour l'ensemble de la filière nucléaire", écrit sur son compte twitter Xavier Ursat, qui dirige la division ingénierie et projets nouveaux nucléaires d'EDF.

L'autorité chinoise de sûreté nucléaire avait autorisé en avril dernier le chargement de combustible dans la centrale.


Ce réacteur nommé Taishan 1 doit désormais monter en puissance très progressivement et subir des tests avant d'être raccordé au réseau électrique.

Le réacteur ne produit pas encore d'électricité et fonctionne à petite puissance, a expliqué un porte-parle d'EDF à Agefi-Dow Jones mais l'avancée du processus devrait permettre une mise en service commerciale "dans quelques semaines", a-t-il ajouté.

Il doit être suivi, en 2019, de Taishan 2, un autre réacteur de 1750 MW. EDF est actionnaire à hauteur de 30 % de la coentreprise chargée de construire et d'exploiter les deux réacteurs dans la province chinoise du Guangdong.

Articles Liés