Des scientifiques prouvent que certains compléments alimentaires sont inutiles

Des scientifiques prouvent que certains compléments alimentaires sont inutiles

Les compléments alimentaires que l'on achète en pharmacie sont souvent utilisés pour répondre à un besoin de l'organisme.

Après avoir analysé les résultats des études publiées entre 2012 et 2017, ils ont constaté que les vitamines C et D ainsi que le calcium, qui se trouvent dans les compléments alimentaires les plus répandus, n'avaient aucun impact sur la santé d'un individu. "Compte tenu des avantages potentiels de la vitamine D sur le diabète, et du calcium pour le cancer du côlon, on s'attendait à ce que ces avantages potentiels se reflètent dans la mortalité toutes causes confondues", expliquent les chercheurs. Parmi les consommateurs de compléments alimentaires, 23% des adultes et 12% des enfants en prennent toute l'année.

" Nous avons été surpris de trouver si peu d'effets positifs dans les suppléments les plus communs", - dit l'un des auteurs de l'étude, David Jenkins (David Jenkins).


Dans le même temps, leur étude a montré que la vitamine B9 et la vitamine B en combinaison étaient capables de réduire le risque de maladies cardio-vasculaires.

"Ils ont pourtant conclu qu'" il n'y a pas de consensus général sur les bénéfices des vitamines et minéraux individuellement ou combinés en termes de prévention ou du traitement des maladies cardiovasculaires ".

En l'absence de données positives significatives, il est plus bénéfique de compter sur une alimentation saine riche en vitamines et minéraux plutôt que sur des suppléments. "Jusqu'ici, aucune recherche sur des suppléments ne nous a montrés quoi que ce soit de mieux qu'une alimentation saine et moins transformée incluant des légumes, des fruits et des noix", souligne le spécialiste.

Articles Liés