Play-offs : les Warriors prennent l'avantage à Houston

Play-offs : les Warriors prennent l'avantage à Houston

Aucun autre joueur californien n'étant capable d'inscrire plus de 7 points, il en aurait fallu bien plus de la part des "Splash Brothers" pour pouvoir rivaliser avec les Rockets. L'équipe de Golden State est allée s'imposer chez les Rockets d'Houston (119-106) pour le premier match de la série de la finale de Conférence Ouest. Mission accomplie pour James Harden et compagnie, il n'y a quasiment pas eu d'oxygène laissé aux Warriors.

Kevin Durant s'offre un nouveau carton offensif avec 38 points (13 sur 22), 3 sur 7 à trois-points, 3 rebonds. La première défaite, à domicile, des Texans dans ces play-offs date du match 2 du deuxième tour contre le Jazz d'Utah.

Vexés, James Harden et ses coéquipiers ont pris le large dès la fin du 1er quart-temps (26-21) et n'ont plus été inquiétés par une bien pâle équipe de Golden State. C'est une partition générale et proche de la perfection qui doit être offerte, un jeu qui doit voir 8 à 12 hommes suivre le même rythme, la même envie, le même entrain.

En léger manque de réussite longue distance (13/37, 35,1%), Houston n'a pas pu compter sur autant d'éléments pour entretenir le suspense.


Mais pas très longtemps, et tandis que Curry et Durant faisaient place aux remplaçants de l'équipe, Trevor Ariza (19 points), PJ Tucker (22 points, 5 sur 6 à trois points) et Eric Gordon (27 points, 6 sur 9 à trois points), très inspiré, donnaient le ton d'une soirée qui allait tourner à la déculottée pour les Californiens.

Cette fois, Kevin Durant n'a pas suffi. En face, quatre joueurs ont contribué: Nick Young (9), Shaun Livingston (7), Kevon Looney (2) et David West (2). De quoi compenser la domination de Houston aux rebonds (42-37), un détail à régler pour le match 2.

Avec une circulation de balle plus aboutie (24 passes contre 18) et une agressivité plus souvent récompensée par le corps arbitral (23 fautes obtenues contre 17), Golden State a également fait la différence en se montrant plus efficace au tir (52,5% sur le match).

Après avoir subi un revers de 119-106 en lever de rideau, les Rockets n'ont jamais accusé de retard après le premier quart et ils ont mené par plus de 10 points pendant une bonne partie de la rencontre.

Articles Liés